27 octobre 2014 / 19:08 / il y a 3 ans

LEAD 1-Monte Paschi acculée à vendre des actifs après les tests

(Actualisé avec l‘interdiction temporaire des ventes à découvert sur BMPS et Carige)

par Silvia Aloisi et Pamela Barbaglia

MILAN, 27 octobre (Reuters) - Epinglée par les régulateurs européens, Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS) devra vraisemblablement céder des actifs pour renforcer ses fonds propres à défaut de pouvoir solliciter de nouveau ses actionnaires, mis à contribution il y a quelques mois seulement.

A plus long terme, une fusion paraît de plus en plus incontournable mais elle n‘est pas pour tout de suite, notent des banquiers d‘investissement.

La troisième banque italienne est près de céder sa filiale de crédit à la consommation Consum.it et pourrait aussi mettre sur le marché 10% de la société de gestion Anima. Mais ces deux opérations ne rapporteraient que quelques centaines de millions d‘euros alors que l‘établissement doit trouver 2,1 milliards d‘euros de fonds propres supplémentaires.

Dimanche, à l‘annonce des résultats des tests bancaires européens, la banque toscane a dit avoir mandaté UBS et Citi pour examiner ses options stratégiques.

Monte dei Paschi, seule banque italienne a avoir été recapitalisée par l‘Etat, ne se remet pas de l‘acquisition coûteuse de sa rivale Antonveneta en 2007, juste avant la crise financière mondiale, et d‘un scandale sur des produits dérivés lié à cette opération.

L‘établissement a accumulé 9,3 milliards d‘euros de pertes sur les trois dernières années et a échoué aux tests de la Banque centrale européenne (BCE) en dépit d‘une augmentation de capital de cinq milliards d‘euros en juin, son quatrième appel au marché depuis 2008.

La banque a maintenant deux semaines pour soumettre un plan de renforcement de ses fonds propres à la BCE et neuf mois pour le mettre en oeuvre. Son cours de Bourse a plongé de 21,5% mardi, dans la crainte d‘un nouvel appel aux actionnaires.

La banque a déjà entrepris de céder des actifs et a parallèlement engagé une lourde restructuration - avec la fermeture de 550 agences et 8.000 suppressions d‘emplois - pour obtenir le feu vert de la Commission européenne à son plan de sauvetage.

En plus de la vente de Consum.it et des 10% d‘Amina, des banquiers n‘excluent pas la cession de créances douteuses ou l‘émission d‘obligations Tier 1, mais là encore ce serait probablement insuffisant et un appel au marché serait nécessaire en complément.

Le Trésor italien a clairement fait comprendre dimanche que Monte dei Paschi aurait à trouver des fonds sur le marché, semblant ainsi exclure une nouvelle aide de l‘Etat.

La Banque d‘Italie de son côté a dit être favorable à toute solution, y compris une fusion, qui renforcerait la banque toscane créée en 1472.

Les banques françaises BNP Paribas et Credit Agricole, déjà présentes en Italie, font figure de repreneurs potentiels mais la première est sous le coup de son amende de plus de 8,9 milliards de dollars infligée cet été pour violation de sanctions américaines, tandis que la seconde n‘est pas intéressée selon des sources. Elles n‘ont pas souhaité faire de commentaire lundi.

Certains banquiers avancent le nom d‘UBI, la cinquième banque italienne, qui a aisément passé les tests et entend jouer un rôle dans la consolidation du secteur bancaire italien.

L‘administrateur délégué d‘UBI Victor Massiah a cependant indiqué lundi qu‘il n‘y avait aucune proposition de rapprochement sur son bureau et il a ajouté qu‘en tous les cas la banque déciderait seule, façon de dire qu‘elle ne cédera pas à d‘éventuelles pressions de la Banque d‘Italie ou de la BCE pour voler au secours de Monte Paschi.

La Consob, régulateur des marchés italiens, a annoncé lundi soir une interdiction temporaire des ventes à découvert sur le titre BMPS, à partir de mardi et jusqu‘au 10 novembre inclu.

Cette suspension est également imposée sur Banca Carige , qui a aussi échoué aux tests de la BCE et envisage une augmentation de capital d‘au moins 500 millions d‘euros pour combler son déficit de fonds propres.

Lundi à Milan, l‘action BMPS a perdu 21,5% et Carige 17,19%.

La Consob avait interdit lundi dans un premier temps les ventes à découvert sur Monte Paschi pour les seules journées de lundi et mardi. Ces ventes à découvert permettent à un investisseur d‘emprunter des titres dont il anticipe la baisse, puis de réaliser un bénéfice quand il les rachète au comptant. (Avec Stephen Jewkes, Véronique Tison et Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below