January 23, 2019 / 7:20 AM / 7 months ago

Neopost vise une croissance d'Ebit de près de 10% par an

PARIS, 23 janvier (Reuters) - Neopost a dévoilé mercredi les grandes lignes de son nouveau plan stratégique, se fixant pour objectif une croissance organique annuelle d’environ 5% pour ses ventes entre 2019 et 2022 et de près de 10% pour son résultat opérationnel courant.

Le spécialiste des solutions de traitement du courrier précise dans un communiqué qu’il souhaite atteindre un “profil plus équilibré d’ici à 2022 afin d’assurer au-delà une croissance organique durable et profitable”.

Avec ce plan baptisé “Back to growth”, Neopost entend se concentrer sur quatre solutions – courrier, automatisation des “business process”, gestion de l’expérience client et consignes automatiques - dans deux grandes zones géographiques, l’Amérique du Nord et les principaux pays européens.

Les activités de solutions liées au courrier devront représenter moins de 50% du chiffre d’affaires total d’ici à 2022.

Ce recentrage s’accompagnera d’une nouvelle organisation managériale plus intégrée.

Le groupe vise aussi des acquisitions pour un montant net de cessions de 100 millions d’euros par an en moyenne sur la période et envisage de consacrer en moyenne 100 millions d’euros par an aux investissements principalement affectés à ses principales opérations.

Il va également adapter sa politique de retour aux actionnaires, se fixant un taux de distribution annuel à un minimum de 20% du résultat net part du groupe, avec un dividende annuel minimum de 0,50 euros par action.

Par ailleurs, le groupe s’engage à restituer à ses actionnaires, à l’issue du plan 2019-2022, la part potentiellement inutilisée de son enveloppe nette de 400 millions d’euros destinée aux acquisitions ciblées.

Il n’exclut pas d’augmenter la part de sa dette nette non affectée au leasing tout en maintenant un ratio d’endettement net hors leasing inférieur à 3,0 fois.

Le groupe a dans le même temps annoncé mercredi l’acquisition de l’américain Parcel Pending, spécialiste des consignes automatiques, pour plus de 100 millions de dollars. (Pascale Denis, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below