March 7, 2018 / 5:20 PM / 4 months ago

Renault-L'Etat n'est pas prêt à céder ses parts à Nissan-Bercy

PARIS, 7 mars (Reuters) - L’Etat français n’est pas prêt à revendre à Nissan la participation qu’il détient au capital de Renault, a déclaré mercredi une source au ministère de l’Economie et des Finances.

Cette mise au point intervient après des informations de Reuters selon lesquelles Renault et Nissan ont engagé des discussions sur un renforcement de leur alliance qui pourrait déboucher sur le rachat par le constructeur japonais de l’essentiel de la part de 15% détenue par l’Etat dans le capital du groupe français.

Selon des sources proches du dossier, le PDG de l’alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn a notamment proposé une structure intermédiaire qui verrait le management de Renault, Nissan et de Mitsubishi Motors placé directement sous la supervision d’une fondation néerlandaise, ce qui serait le prélude à une fusion complète au sein d’un groupe mondial intégré basé à Amsterdam.

“Pour le gouvernement, la fondation néerlandaise n’est pas une option”, a cependant déclaré la même source à Bercy. (Laurence Frost, Benjamin Mallet pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below