24 février 2014 / 10:14 / dans 4 ans

Le numéro un allemand de la mutuelle santé supprime 3.500 postes

(Reuters) - Barmer GEK, numéro un allemand des mutuelles santé, a annoncé lundi la suppression de 3.500 postes, soit 20% de ses effectifs, invoquant la détérioration des conditions du marché et un changement de comportement de la clientèle.

Dans un communiqué, le président du directoire Christoph Straub a déclaré que le groupe allait réduire le nombre de salariés travaillant au contact direct avec la clientèle et développer ses services en lignes et ses services téléphoniques.

“Notre analyse montre que de plus en plus de clients s‘occupent de leurs affaires par téléphone ou par internet et que de moins en moins d‘entre eux viennent dans nos locaux”, dit il.

Il a ajouté que la détérioration de la santé financière du secteur des mutuelles était un autre facteur qui justifiait la décision de Barmer GEK.“Les conditions financières des assureurs santé sont encore bonnes mais elles vont considérablement se détériorer”, a-t-il dit.

Le groupe s‘apprête d‘ailleurs à réduire ses coûts annuels dans une fourchette de 250 à 300 millions d‘euros.

Noah Barkin et Erik Kirschbaum; Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below