19 février 2014 / 15:33 / il y a 4 ans

EDF veut céder 70% de ses activités éoliennes en Italie

MILAN (Reuters) - EDF cherche à vendre 70% du capital des activités d‘énergie éolienne de sa filiale italienne Edison, afin de faire entrer au tour de table un partenaire financier capable de contribuer aux coûts de leur développement, a-t-on appris mercredi de trois sources proches du dossier.

Selon des sources proches du dossier, EDF envisage de vendre 70% des activités d'énergies renouvelables que le groupe détient en Italie par l'intermédiaire de sa filiale Edison. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi

Edison, deuxième producteur d‘électricité d‘Italie, exploite environ 600 mégawatts de capacités de production éolienne. Mais le marché italien des énergies renouvelables est fragmenté et les analystes le jugent promis à un mouvement de consolidation initié par ses principaux acteurs.

“Edison conservera environ 30% de l‘activité et en gardera le contrôle opérationnel”, a dit l‘une des sources.

L‘an dernier, le groupe Erg est devenu le numéro un des énergies renouvelables dans la péninsule en rachetant 80% d‘IP Maestrale à GDF Suez pour 859 millions d‘euros, soit une valorisation de 1,35 million d‘euros par mégawatt.

Une source bancaire a estimé qu‘une vente de capacités éoliennes en Italie pourrait se conclure autour de 1,6 million d‘euros du mégawatt, mais le prix encaissé par EDF pourrait dépendre de facteurs tels que les aides publiques et les investissements initiaux.

“Les offres devraient arriver d‘ici la fin du mois et l‘opération finalisée d‘ici fin avril”, a dit l‘une des sources.

Deux sources ont expliqué que le fonds italien F2i, spécialisé dans les infrastructures, et Terra Firma, basé en Grande-Bretagne, étaient intéressés par ces activités. Une source a déclaré que l‘américain First Reserve les convoitait également.

EDF, F2i et Terra Firma ont refusé de commenter tandis que First Reserve n‘était pas disponible dans l‘immédiat.

L‘Italie a supprimé l‘an dernier les aides publiques aux énergies “vertes” mais le rachat de capacités existantes peut encore donner droit à des subventions.

Stephen Jewkes et Giancarlo Navach, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below