13 février 2014 / 12:42 / il y a 4 ans

Les Bourses européennes en baisse à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses s‘inscrivent en baisse à la mi-séance en Europe où les investisseurs digèrent la publication d‘une nouvelle salve de résultats et Wall Street est également prévue en recul, les marchés attendant la publication dans l‘après-midi d‘une série de statistiques américaines.

Les Bourses s'inscrivent en baisse à la mi-séance en Europe où les investisseurs digèrent la publication d'une nouvelle salve de résultats. À Paris, le CAC 40 perd 0,37% à 4.289,43 points vers 12h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,29% et à Londres, le FTSE perd 0,57%. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

Les opérateurs sont également préoccupés par l‘évolution de la situation politique en Italie qui traverse une nouvelle zone de turbulence, l‘avenir du président du Conseil Enrico Letta étant menacé par sa propre formation, le Parti démocrate.

À Paris, le CAC 40 perd 0,37% (16,07 points) à 4.289,43 points vers 12h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,29% et à Londres, le FTSE perd 0,57%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 %.

Aux valeurs, les titres des sociétés qui ont publié dans la matinée sont très entourés.

Renault s‘adjuge la plus forte hausse du CAC 40 (+6,03%) après avoir annoncé qu‘il se fixait des objectifs réalistes pour 2017. Suivent Legrand (+5,17%) et EDF (+3,6%), dont les publications sont également saluées.

En baisse, BNP Paribas est lourdement sanctionné après l‘annonce du passage d‘une charge élevée au quatrième trimestre.

Ailleurs en Europe, la séance est également difficile pour Lloyds (-4,24%) ou encore Rolls Royce qui plonge de 15,07%. Commerzbank, au contraire, prend 2,46%, les investisseurs saluant l‘annonce d‘un bénéfice bien meilleur qu‘attendu.

Sur le marché des changes, l‘euro accélère sa hausse contre le dollar, s‘adjugeant un demi-point face au billet vert à plus de 1,3660, tandis que la livre reste proche de ses plus hauts de deux ans et demi.

Les Bunds évoluent en hausse mais la baisse de leurs rendements est somme toute modérée, tout comme celle des Treasuries, tant sur le papier long que sur le papier cout.

Du côté du brut, les cours sont en baisse, mais la tendance générale est haussière, disent des analystes, à plus forte raison après le relèvement mercredi de la prévision de croissance de la demande mondiale.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below