6 février 2014 / 19:59 / dans 4 ans

Le pacte de responsabilité bon mais pas suffisant, selon Noyer

PARIS (Reuters) - Le pacte de responsabilité proposé par François Hollande est un “pas dans la bonne direction” pour doper l‘économie française mais il n‘est pas suffisant et devra “absolument” s‘accompagner de réformes structurelles fortes, estime Christian Noyer.

Le pacte de responsabilité proposé par François Hollande est un "pas dans la bonne direction" pour doper l'économie française mais il n'est pas suffisant et devra "absolument" s'accompagner de réformes structurelles fortes, estime Christian Noyer dans une interview dans l'édition de vendredi des Echos, diffusée jeudi soir sur le site internet du journal. /Photo prise le 27 janvier 2014/REUTERS/Charles Platiau

Dans une interview dans l‘édition de vendredi des Echos, diffusée jeudi soir sur le site internet du journal, le gouverneur de la Banque de France déclare que la croissance de l‘économie française devrait s‘inscrire “autour de 0,9%” cette année, validant ainsi le scénario retenu par le gouvernement dans son budget.

“La vraie question qui se pose est celle de son accélération”, dit-il en soulignant qu‘il faudra pour cela surmonter “deux types de problèmes fondamentaux”: la détérioration de la productivité et les rigidités de l‘économie.

Dans ce contexte, il estime que le pacte de responsabilité, qui repose sur une baisse de 30 milliards d‘euros des charges des entreprises, “est un pas dans la bonne direction”.

“Mais il en faudra d‘autres”, s‘empresse d‘ajouter Christian Noyer. Il fait valoir que le crédit d‘impôt compétitivité emploi (CICE), équivalant à une baisse de 20 milliards des charges des entreprises, a permis de redresser “un peu” le niveau de leurs marges mais sans qu‘elles reviennent à leur moyenne de long terme.

“Ce pacte doit absolument s‘accompagner de réformes structurelles fortes pour s‘attaquer aux rigidités”, dit-il.

En attendant, il juge que les baisses de charges annoncées “apporteront un surplus de croissance d‘environ un point de PIB dans les deux à trois ans à venir et la création de plusieurs centaines de milliers d‘emplois.”

OBJECTIF DE 3% DE DÉFICIT PUBLIC EN 2015 TENABLE

Alors que le gouvernement entend obtenir en échange des engagements des entreprises en termes d‘investissements et d‘emplois, il estime qu‘il faudra laisser chacune d‘entre elles libre d‘utiliser cette baisse de charges “en fonction de sa propre situation”.

“Certaines en profiteront pour baisser leurs prix, d‘autres pour restaurer leurs marges, investir ou embaucher. C‘est ainsi que la mesure aura le plus d‘effet”, indique-t-il.

S‘agissant des déficits publics, le gouverneur de la Banque de France estime que les ramener sous 3% du PIB comme la France s‘y est engagé à l‘horizon 2015 est un “objectif tenable et il est hors de question de ne pas le tenir si la tentation existait”.

Il rappelle sur ce point que la France a déjà obtenu un délai de deux ans de la Commission européenne pour y parvenir et qu‘un nouveau report n‘est pas envisageable en échange de la mise en oeuvre de réformes structurelles déjà promises.

“On ne va quand même pas les ' vendre’ une deuxième fois”, déclare-t-il à propos de ces réformes. “La France a engagé sa crédibilité là-dessus. Si elle donnait l‘impression qu‘elle ne tient jamais ses objectifs, qu‘elle les reporte indéfiniment, la qualité de sa signature sur les marchés et sa crédibilité tout entière pourrait être remise en cause”.

S‘agissant de l‘effort de 50 milliards d‘euros annoncé par le gouvernement sur les dépenses publiques d‘ici 2017, Christian Noyer déclare que “le cap est fixé et la méthode pour les réaliser me semble la bonne.”

Mais au-delà des annonces déjà faites, il estime qu‘il faut “évidemment réamorcer la baisse des effectifs” de la fonction publique initiée par Nicolas Sarkozy et interrompue depuis 2012. “Cela ne fait aucun doute”, dit-il.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below