5 février 2014 / 10:35 / il y a 4 ans

Mazda et Mitsubishi en route pour des profits record

par Yoko Kubota

Après des années de difficultés, Mitsubishi Motors et Mazda Motor prévoient des bénéfices record sur l'exercice 2013/2014, grâce à la dépréciation du yen. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato

TOKYO (Reuters) - Après des années de difficultés, Mazda Motor et Mitsubishi Motors prévoient des bénéfices record sur l‘exercice 2013/2014, grâce à la dépréciation du yen, mais les deux constructeurs automobiles japonais ont envoyé mercredi un message de prudence s‘agissant de leurs opérations en Thaïlande.

Mazda, le cinquième constructeur japonais, a relevé sa prévision de bénéfice d‘exploitation annuel de 12,5% à 180 milliards de yens (1,3 milliard d‘euros), comme attendu par le marché, ce qui lui permettrait de dépasser le record de 162,1 milliards qui avait été atteint lors de l‘exercice clos en mars 2008. Ce serait aussi plus de trois fois le montant de 53,9 milliards enregistré en 2012/2013.

Le groupe a annoncé en outre renouer avec le versement d‘un dividende pour la première fois depuis quatre ans, en proposant un yen symbolique pour l‘exercice clos le 31 mars.

“Les réformes structurelles que nous avons entreprises ces dernières années produisent leurs fruits”, s‘est félicité le directeur général Masamichi Kogai lors d‘un point de presse.

L‘affaiblissement du yen a contribué au redressement des résultats de Mazda, qui réalise les trois quarts de sa production au Japon et en exporte 82%.

Le groupe, qui avait accumulé des pertes de près de 250 milliards de yens sur les quatre exercices jusqu‘à mars 2012, a également amélioré ses marges en revoyant ses processus de production et en adoptant un nouveau design plus stylé.

Sur les trois mois à décembre, le bénéfice d‘exploitation a atteint 50,6 milliards de yens, un résultat meilleur que prévu et six fois supérieur à celui du trimestre équivalent de 2012.

LA THAÏLANDE INQUIÈTE

Mitsubishi Motors, autre constructeur nippon de second rang, a d‘ores et déjà atteint un résultat record sur les neuf premiers mois de l‘exercice avec un bénéfice opérationnel de 96,3 milliards de yens.

Le groupe n‘a pas pour autant relevé son objectif pour l‘ensemble de l‘exercice à fin mars, s‘en tenant à sa prévision d‘un bénéfice d‘exploitation record de 120 milliards de yens.

Mazda et Mitsubishi ont tous deux averti sur la Thaïlande, d‘où partent nombre d‘exportations automobiles japonaises.

Mazda y a une coentreprise avec Ford qui assemble notamment la Mazda 3, et le groupe est en train d‘y construire une nouvelle usine. Mitsubishi de son côté opère trois usines d‘assemblage en Thaïlande, où il réalise environ le tiers de sa production mondiale.

L‘agitation politique en Thaïlande a amené Mazda à réduire de 0,7% sa prévision de production pour l‘exercice clos en mars, à 1,325 million de véhicules. “Nous pensons que nous commençons à ressentir l‘impact de l‘instabilité politique. Cette situation pourrait durer jusqu‘au milieu de l‘année”, a déclaré Masamichi Kogai.

Mitsubishi a pour sa part fait état d‘une baisse de ses ventes en Thaïlande mais sans impact à ce stade sur sa production.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below