3 février 2014 / 17:35 / dans 4 ans

Recul de plus de 1% des Bourses en Europe

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse de plus de 1% lundi, poursuivant leur tendance négative du mois de janvier après avoir accentué leur repli dans l‘après-midi en réaction à des signes de ralentissement de la reprise aux Etats-Unis.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

Les marchés américains perdent plus de 1,5% et le dollar se traite à son plus bas niveau depuis fin novembre face au yen, tandis que le rendement des obligations du Trésor américain retombe à ses niveaux de début novembre en réaction à l‘annonce d‘un net coup de frein à la croissance dans l‘industrie.

L‘indice ISM manufacturier est en effet revenu à 51,3 en janvier contre 56,5 en décembre, en raison notamment d‘une chute de la composante des nouvelles commandes. Et les résultats définitifs de l‘enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d‘achat ont également montré que la croissance de l‘activité du secteur manufacturier avait ralenti en janvier.

Les inquiétudes persistantes concernant la situation dans les pays émergents ont également pesé sur la tendance à Wall Street, comme sur celle du dollar, et ont fait chuter le rouble russe et le forint hongrois.

À Paris, l‘indice CAC 40 a terminé en baisse de 1,39% à 4.107,75 points. Le Footsie britannique a perdu 0,69% et le Dax allemand 1,29%, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 a reculé de 1,66% et le FTSEurofirst 300 de 1,41%.

Sur le mois de janvier, le CAC 40 avait affiché un repli de 3,03% et l‘EuroStoxx 50 une baisse de 3,06%.

En Europe, malgré des indices PMI témoignant d‘une accélération de la croissance du secteur manufacturier, la tendance baissière des dix dernières séances a rapidement repris le dessus après une timide tentative de rebond en début de journée, dans des marchés prudents avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne jeudi.

Le ralentissement de la croissance dans le secteur des des services en Chine a également pesé sur la cote.

La baisse en Europe a été menée par les banques, dont l‘indice a reculé de 2,56%, avec BNP Paribas (-2,96%), Unicredit (-3,94%) et BBVA (-3,35%) en tête des replis, derrière Axa (-3,95%).

En tête des baisses de l‘EuroStoxx 600, le distributeur Colruyt a chuté de 8,76% à Bruxelles après un avertissement sur ses résultats.

Contre la tendance, Ryanair s‘est adjugé 6,28%, plus forte hausse de l‘EuroStoxx. Malgré une perte au quatrième trimestre, la compagnie aérienne irlandaise maintient ses prévisions de bénéfice pour son exercice à fin mars et évoque de moindres pressions sur les prix. .

Sur le marché des changes, la baisse du billet vert a permis à l‘euro de s‘éloigner un peu du plus bas de 10 semaines touché la semaine dernière à 1,3490 dollar. L‘annonce d‘un taux d‘inflation redescendu à 0,7% en décembre dans la zone euro a relancé les conjonctures sur de nouvelles mesures monétaires de la BCE, qui réunit jeudi son conseil des gouverneurs.

Du côté des devises émergentes, le won sud-coréen a connu sa plus mauvaise séance en sept mois et demi et le forint hongrois a touché un plus bas en dix mois, mais le baht thaïlandais a rebondi à la faveur de rachats de découvert après le déroulement pacifique des élections pendant le week-end.

Sur le marché pétrolier, le Brent cède encore 0,62% à 105,77 dollars après avoir accusé en janvier sa plus forte baisse mensuelle depuis quatre mois.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below