28 janvier 2014 / 14:54 / dans 4 ans

RPT-Wall Street ouvre sur une note mitigée, Apple pèse

Wall Street a ouvert sur une note indécise mardi, coincée entre d'un côté les résultats meilleurs que prévu de Ford et de Pfizer et, de l'autre, le recul inattendu des commandes de biens durables en décembre et des chiffres de ventes d'iPhone jugés décevants. Vers 15h40, l'indice Dow Jones gagnait 0,36%, le Standard & Poor's 500 progressait de 0,25% tandis que le Nasdaq Composite cédait 0,14%. /Photo prise le 27 janvier 2014/REUTERS/Brendan McDermid

Répétition coquilles.

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note indécise mardi, coincée entre d‘un côté les résultats meilleurs que prévu de Ford et de Pfizer et, de l‘autre, le recul inattendu des commandes de biens durables en décembre et des chiffres de ventes d‘iPhone jugés décevants.

La prudence reste par ailleurs de mise à l‘approche de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui devrait annoncer mercredi une nouvelle diminution de son programme d‘assouplissement quantitatif.

Vers 15h40, l‘indice Dow Jones gagne 57,73 points, soit 0,36%, à 15.895,61. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,25% à 1.786,02 tandis que le Nasdaq Composite cède 0,14% à 4.078,07.

En raison de l‘imminence d‘une réduction attendue du “QE3” et de la chute des marchés émergents, le S&P est actuellement sur une série de trois baisses consécutives.

Le titre Apple perdait 7,68% à 508,19 dollars après que le géant électronique a annoncé mercredi avoir écoulé moins d‘iPhone que prévu sur les trois derniers mois de l‘année ainsi qu‘une prévision de chiffre d‘affaires trimestriel en deçà des anticipations.

Les commandes de biens durables ont, contre toute attente, reculé aux Etats-Unis en décembre, une baisse susceptible d‘alimenter les doutes sur la solidité de la reprise économique américaine, même si cette statistique est connue pour être volatile d‘un mois à l‘autre.

En revanche, les prix de l‘immobilier ont augmenté un peu plus que prévu aux Etats-Unis en novembre par rapport à octobre en données ajustées, tandis que leur hausse sur un an a été la plus marquée depuis près de huit ans, selon l‘enquête mensuelle S&P/Case-Shiller, publiée mardi.

L‘action Ford avançait de 1,08% à 15,88 dollars après que le deuxième constructeur automobile américain a annoncé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à ses performances en Amérique du Nord, qui ont compensé des pertes en Europe et en Amérique latine.

Le titre Pfizer prenait 2,39% à 30,37 dollars suite à la publication par le groupe pharmaceutique de résultats trimestriels meilleurs que prévu, grâce aux ventes de nouveaux traitements du cancer, de l‘arthrite et des névralgies.

Angela Moon, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below