8 janvier 2014 / 08:36 / dans 4 ans

Sainsbury revoit à la baisse ses prévisions de ventes

par James Davey

Le distributeur britannique J Sainsbury a vu ses ventes à magasins constants progresser de manière inattendue (+0,2%, hors carburants) au cours du troisième trimestre 2013-2014, qui inclut la cruciale période des fêtes de fin d'année. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor

LONDRES (Reuters) - J Sainsbury a fait état mercredi du “meilleur Noël” de son histoire, tout en disant que les consommateurs allaient se serrer la ceinture pendant les mois à venir, ce qui a conduit le distributeur britannique à revoir à la baisse ses prévisions de ventes annuelles.

Alors qu‘il avait gagné près de 4% dans les premiers échanges, le titre Sainsbury reculait vers 12h25 GMT de 1,98% à 361,6 pence, sous-performant l‘indice regroupant les valeurs de la distribution européennes qui cédait 0,46%.

La société a précisé que le troisième trimestre s‘était caractérisé “par un environnement très difficile” pendant les mois d‘octobre et de novembre avec un léger mieux observé autour de Noël.

“Comme l‘an dernier, nous pensons que les consommateurs se montreront prudents dans leurs achats au cours des mois suivant Noël afin de rééquilibrer leurs budgets”, ajoute Sainsbury dans un communiqué.

Le distributeur, au coude à coude avec Asda, filiale de Wal-Mart Stores, pour être le numéro deux du pays derrière Tesco, a précisé que les ventes de ses magasins ouverts depuis au moins un an avaient augmenté de 0,2% (hors carburants) sur les 14 semaines au 4 janvier.

Les analystes financiers avaient anticipé au mieux des ventes stables.

Même si le rythme de croissance des ventes a ralenti par rapport au deuxième - qui avait été caractérisé par une progression de 2% - J Sainsbury affiche ainsi un trente-sixième trimestre consécutif de hausse de ses ventes à magasins constants.

POIDS DU DISCOUNT

Le directeur financier de Sainsbury John Rogers a déclaré que les performances du quatrième trimestre devraient être similaires à celles du troisième.

Il a ajouté que Sainsbury anticipait désormais pour l‘ensemble de l‘exercice une hausse des ventes à magasins constants “légèrement inférieures à 1%” alors qu‘il avait précédemment tablé sur une croissance comprise entre 1% et 1,5%.

Selon les analystes, les quatre grands noms de la distribution en Grande-Bretagne -Tesco, Asda, Sainsbury et Morissons- ont vraisemblablement perdu des parts de marché pendant la période des fêtes, en raison notamment d‘une forte hausse des rabais consentis.

Ils sont en effet coincés entre les distributeurs discount que sont Aldi et Lidl, qui ont tous deux fait état de ventes record pendant Noël, et des enseignes plus haut de gamme, moins contraintes d‘avoir recours à des promotions, comme Waitrose et Marks & Spencer

Waitrose a fait état dans la matinée d‘une hausse de 3,1% des ses ventes à magasins constants au cours des cinq semaines au 31 décembre.

Selon le cabinet d‘études Kantar Worldpanel, Aldi a vu ses ventes à magasins constants bondir de 30,7% sur les 12 semaines au 8 décembre et Lidl les siennes de 15,5%.

Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below