13 décembre 2013 / 15:58 / dans 4 ans

Deutsche Bank contrôlée dans l'enquête sur le "fixing" de l'or

FRANCFORT (Reuters) - La Bafin, l‘autorité allemande de régulation bancaire, a exigé que Deutsche Bank lui remette des documents dans le cadre d‘une enquête sur des soupçons de manipulation des prix de référence de l‘or et de l‘argent, rapporte le Financial Times, qui cite cinq sources proches du dossier.

La Bafin, l'autorité allemande de régulation bancaire, a exigé que Deutsche Bank lui remette des documents dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de manipulation des prix de référence de l'or et de l'argent, selon le Financial Times, qui cite cinq sources proches du dossier. /Photo prise le 5 décembre 2013/REUTERS/Luke MacGregor

La Bafin a interrogé plusieurs fois les équipes de la banques au cours des derniers mois, rapporte le quotidien sur son site internet.

Le régulateur a rappelé vendredi qu‘au-delà du Libor et de l‘Euribor, elle avait examiné d‘autres processus de fixation des prix de référence tels que les “fixings” de l‘or et de l‘argent sur la base des données communiquées par les banques.

“Ces examens ont été lancés il y a plusieurs mois et se poursuivent”, a déclaré un porte-parole de la Bafin.

Il a refusé de commenter l‘information du quotidien économique, tout en déclarant que la Bafin était habilitée à mener des entretiens et à exiger des documents ou autres informations des banques dans le cadre de ses enquêtes.

A la suite des enquêtes pour manipulation présumée des taux d‘intérêt de référence, Libor et Euribor, par les banques, la Bafin cherche à savoir si les traders pourraient s‘être entendus pour influencer le niveau des prix de référence des métaux précieux à leur propre profit, avait-on indiqué fin novembre de source proche du régulateur, en ajoutant qu‘aucune preuve concrète de comportement frauduleux n‘avait encore été trouvée.

Deutsche Bank est la seule banque allemande à être impliquée dans la détermination du “fixing” de l‘or et est concernée par cette enquête, avait-on alors précisé de même source.

Il s‘agit également de l‘une des trois banques qui participent au processus de “fixing” des prix de l‘argent. Le régulateur examine également l‘indice des dérivés, Isdafix.

Actuellement, le “fixing” de l‘or a lieu deux fois par jour via une téléconférence entre cinq banques: Deutsche Bank, Bank of Nova Scotia-ScotiaMocatta, Barclays, HSBC Bank USA et Société Générale. Les fixings servent à déterminer les prix de marché au niveau mondial.

Deutsche Bank n‘a pas voulu commenter ces informations.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below