3 décembre 2013 / 13:27 / dans 4 ans

Adidas maintient ses objectifs pour 2015

FRANCFORT (Reuters) - Adidas a réaffirmé mardi son objectif d‘un chiffre d‘affaires de 17 milliards d‘euros en 2015, avec une marge opérationnelle de 11%.

Adidas réaffirme son objectif d'un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros en 2015, avec une marge opérationnelle de 11%. /Photo d'archives/REUTERS/Michael Dalder

Le fabricant allemand d‘articles et de vêtements de sport, numéro deux mondial derrière l‘américain Nike, avait averti sur ses résultats 2013 en septembre, jetant un doute sur ses objectifs à moyen terme.

“Nous accélérerons encore notre croissance et mettrons l‘accent sur la profitabilité pour atteindre nos objectifs”, a déclaré Herbert Hainer, le président du directoire d‘Adidas, lors d‘une journée investisseurs en Allemagne.

Pour y parvenir, le groupe mise notamment sur la Coupe du monde de football l‘année prochaine au Brésil, a-t-il dit.

Adidas a également communiqué pour la première fois des prévisions pour 2014, disant tabler sur une croissance du chiffre d‘affaires à un chiffre mais proche de 10% (hors effet de change) et sur une hausse d‘un point de pourcentage de la marge opérationnelle par rapport à 2012.

L‘objectif d‘un chiffre d‘affaires de 17 milliards d‘euros à l‘horizon de 2015 avait été annoncé en 2010 et représentait alors une augmentation de sept milliards en cinq ans.

Adidas, a souligné Herbert Hainer, a d‘ores et déjà augmenté son chiffre d‘affaires de près de trois milliards d‘euros entre 2010 et 2012.

Selon le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes anticipent pour 2015 un chiffre d‘affaires de 16,4 milliards d‘euros, à comparer à 14,5 milliards attendu pour cette année.

L‘objectif d‘une marge opérationnelle de 11% en 2015 supposerait, quant à lui, une amélioration de 250 points de base sur les deux années 2014 et 2015. La marge d‘Adidas est prévue à 8,5% cette année, en hausse de 100 points de base depuis 2010.

L‘action Adidas cède 1,01% à 88,36 euros vers 14h55 GMT à la Bourse de Francfort, à comparer à un recul de 1,42% pour l‘indice Dax.

Victoria Bryan, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below