2 décembre 2013 / 11:59 / dans 4 ans

Les Bourses européennes en léger recul à la mi-journée

Les Bourses européennes sont en légère baisse à mi-séance, au début d'une semaine qui sera marquée par la publication de nombreux indicateurs économiques. Vers 12h45, le CAC 40 perd 0,31% à Paris, le Dax gagne 0,04% à Francfort et le FTSE abandonne 0,62% à Londres. /Photo prise le 2 décembre 2013/REUTERS/Remote

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en légère baisse à mi-séance, au début d‘une semaine qui sera marquée par la publication de nombreux indicateurs économiques.

En Europe, les principaux indices, hésitants à l‘ouverture, se sont orientés à la baisse après les résultats définitifs des enquêtes mensuelles PMI dans l‘industrie, qui montrent une tendance globale à l‘amélioration mais aussi des signes de divergence au sein de la zone euro, la France et l‘Espagne restant à la peine.

À Paris, le CAC 40 perd 0,31% à 4.281,99 points vers 12h45. À Francfort, le Dax gagne 0,04% et à Londres, le FTSE abandonne 0,62%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,3% et le FTSEurofirst 300 cède 0,17%.

L‘actualité géopolitique pèse aussi sur la tendance des marchés actions: en Ukraine, les défilés contre le pouvoir continuent après le revirement du président Viktor Ianoukovitch sur le rapprochement avec l‘Union européenne et en Thaïlande, de nouveaux heurts ont eu lieu entre forces de l‘ordre et manifestants qui veulent faire tomber le gouvernement .

La situation en mer de Chine orientale préoccupe également les investisseurs, avant une tournée du vice-président américain, Joe Biden, dans la région .

Ce contexte soutient le dollar, qui reprend du terrain face à l‘euro et aux autres grandes devises. La livre sterling bénéficie quant à elle de la remontée ininterrompue du PMI manufacturier britannique, au plus haut depuis près de trois ans.

Sur le marché obligataire, les Bunds allemands reculent, les PMI confortant, après la légère remontée de l‘inflation annoncée vendredi, le scénario d‘un statu quo de la Banque centrale européenne (BCE) à l‘issue de sa réunion de jeudi.

“Tout espoir (d‘assouplissement) concernant la BCE est étouffé (...) notamment avec la révision en légère hausse du PMI”, explique Nick Stamenkovic, un stratège obligataire de RIA Capital Markets.

Outre la réunion de la BCE, les marchés attendent vendredi les chiffres mensuels de l‘emploi aux Etats-Unis.

Le Brent, lui, est revenu sous 110 dollars, continuant de fluctuer dans un marché tiraillé entre la diminution des exportations libyennes et la hausse des stocks aux Etats-Unis.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below