26 novembre 2013 / 11:05 / dans 4 ans

RWE abandonne un projet majeur de parc éolien au Royaume-Uni

FRANCFORT (Reuters) - Le groupe de services collectifs allemand RWE a abandonné un projet britannique de construction de l‘un des plus grands parcs éoliens du monde, la hausse des prix du gaz et de l‘électricité créant une incertitude quant à l‘engagement de l‘Etat britannique à subventionner les énergies renouvelables.

Le groupe de services collectifs allemand RWE a abandonné un projet britannique de construction de l'un des plus grands parcs éoliens du monde, la hausse des prix du gaz et de l'électricité créant une incertitude quant à l'engagement de l'Etat britannique à subventionner les énergies renouvelables. /Photo prise le 14 novembre 2013/REUTERS/Ina Fassbender

RWE a annoncé mardi qu‘il ne poursuivrait pas son projet du parc éolien marin, Atlantic Array, de 1,2 gigawatt (GW) au sud-ouest de l‘Angleterre qui aurait compté jusqu‘à 240 turbines éoliennes pour alimenter jusqu‘à 900.000 foyers britanniques.

“Ce n‘est pas une décision prise à la légère, mais compte tenu des défis technologiques et des conditions de marché, ce n‘est pas le bon moment pour RWE de continuer à faire avancer ce projet”, a déclaré Paul Cowling, directeur d‘Innogy, la division d‘énergie renouvelable marine dans un communiqué.

Le secteur de l‘énergie fait l‘objet d‘une surveillance extrêmement rigoureuse au Royaume-Uni depuis l‘annonce par le leader de l‘opposition, Ed Miliband, de son intention de plafonner les prix après des années de fortes hausses, ce qui a placé le gouvernement dans une position inconfortable.

RWE, confronté comme ses concurrents allemands à la chute des prix de gros de l‘énergie, é l‘explosion des capacités de production en Allemagne et à la décision de Berlin d‘abandonner l‘énergie nucléaire d‘ici 2022, est engagé dans un processus de restructuration drastique, prévoyant 13.000 suppressions de postes, soit environ 18% de ses effectifs, et une division par deux de son dividende cette année. (voir )

Avec un endettement de 30,8 milliards d‘euros, le groupe a adopté une stratégie peu consommatrice de capitaux, visant à externaliser partiellement le financement de ses projets les plus coûteux dans l‘énergie renouvelable.

Christoph Steitz, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below