26 novembre 2013 / 07:19 / dans 4 ans

Cinq offres pour la banque privée de la Société générale en Asie

Cinq candidatures ont été retenues pour le dernier tour d'offres en vue du rachat des activités asiatiques de banque privée de la Société générale, valorisées 400 millions de dollars (300 millions d'euros), selon des sources proches du dossier. /Photo prise le 7 novembre 2013/REUTERS/Jacky Naegelen

SINGAPOUR/HONG KONG (Reuters) - Cinq candidatures ont été retenues pour le dernier tour d‘offres en vue du rachat des activités asiatiques de banque privée de la Société générale, valorisées 400 millions de dollars (300 millions d‘euros), a-t-on appris mardi auprès de sources proches du dossier.

On ne sait pas si tous les candidats ont déposé des offres définitives, mais les sources ont précisé que c‘était le cas de DBS Group, ABN AMRO et Credit Suisse.

Si elle aboutit, cette opération serait la 3e plus importante de ce genre en Asie depuis le déclenchement de la crise financière, de plus en plus d‘acteurs de second plan rencontrant de grandes difficultés pour générer les rentrées suffisantes pour se conformer au durcissement des normes prudentielles.

Reuters avait révélé en septembre que la banque française avait mis cette division en vente dans le cadre de sa stratégie de réduction des coûts et d‘amélioration de sa rentabilité.

La croissance rapide du segment des “petites” fortunes, les patrimoines à investir d‘au moins un million de dollars, favorise les banques privées disposant de grands réseaux au détriment des acteurs de plus petite taille.

Or la filiale asiatique de SocGen est relativement petite comparée à celles de nombre de ses concurrents dans la banque privée en Asie, comme Citigroup et UBS, qui gèrent chacun quelque 200 milliards de dollars d‘actifs.

Les premières estimations de prix s‘étalaient de 300 à 600 millions de dollars pour les activités asiatiques de SocGen, mais une source proche de la situation a dit à Reuters qu‘elles seraient valorisées autour de 400 millions de dollars.

Une porte-parole de la SocGen à Singapour a refusé de commenter l‘information, tout comme les représentants de DBS, Credit Suisse et ABN Amro.

Le portefeuille d‘actifs sous gestion de la filiale française est évalué autour de 13 milliards de dollars, un niveau bien inférieur aux 20 milliards jugés nécessaires pour atteindre la masse critique dans la région.

Beaucoup d‘observateurs jugent que DBS est favori dans la course. Son directeur général Piysuh Gupta a d‘ailleurs indiqué en novembre s‘intéresser à des actifs asiatiques.

On évoque également un intérêt d‘UBS et Royal Bank of Canada. Standard Chartered, un temps intéressé, a finalement renoncé, ont dit les sources de Reuters.

Saeed Azhar et Denny Thomas; Marc Angrand, Julien Dury et Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below