5 novembre 2013 / 08:28 / dans 4 ans

Les Bourses européennes ouvrent sur une note prudente

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente mardi mais l‘indice FTSEurofirst 300 a inscrit en moins d‘un quart d‘heure un nouveau plus haut de cinq ans, le troisième en une semaine, la tendance restant soutenue par des résultats de sociétés solides et par la perspective d‘un maintien de politiques monétaires très accommodantes en zone euro comme aux Etats-Unis pendant les mois à venir.

Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente mardi. Une dizaine de minutes après le début des échanges, le CAC 40 était pratiquement inchangé à 4.289,38 points. À Francfort, le Dax était stable et à Londres, le FTSE gagnait 0,07%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, une dizaine de minutes après le début des échanges, le CAC 40 était pratiquement inchangé à 4.289,38 points. À Francfort, le Dax était stable et à Londres, le FTSE gagnait 0,07%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 restait sur son niveau de clôture de lundi et le FTSEurofirst 300 prenait 0,14% à 1.295,45 après un pic à 1.297,29.

Des responsables de la Réserve fédérale américaine ont laissé entendre lundi que la Fed n‘était pas pressée de réduire ses achats d‘obligations, ce qui conforte le scénario d‘un statu quo jusqu‘au printemps. Quant à la Banque centrale européenne (BCE), qui se réunit jeudi, elle pourrait envisager de nouvelles mesures pour soutenir le crédit et éviter un ralentissement excessif de l‘inflation.

La hausse des marchés actions pourrait cependant être limitée par les risques d‘un resserrement des politiques économique et monétaire en Chine, ou le Premier ministre, Li Keqiang, a déclaré avoir mis en garde les autorités contre les risques d‘un assouplissement exagéré, en expliquant vouloir stabiliser la croissance.

La matinée en Europe sera animée entre autres par l‘indice PMI des services en Grande-Bretagne et par les nouvelles prévisions économiques de la Commission européenne, attendues à 10h00 GMT.

Aux valeurs, Renault abandonne 1,63%. L‘alliance Renault-Nissan et Mitsubishi Motors ont annoncé envisager une vaste alliance qui devrait déboucher sur le lancement par Mitsubishi de deux voitures basés sur des modèles Renault. Auparavant, Nissan avait chuté de 10,4% à Tokyo en réaction à la révision à la baisse de sa prévision de bénéfice net 2013.

A Francfort, Beiersdorf gagne près de 4% après avoir revu à la hausse ses prévisions pour l‘ensemble de l‘année. BMW perd 3% en réaction à un recul du bénéfice d‘exploitation de ses activités automobiles au troisième trimestre.

Dans le secteur des télécoms, Telefonica est quasiment inchangé. Le groupe a conclu la vente de sa filiale tchèque au groupe de capital-investissement PPF sur la base d‘une valorisation de 2,467 milliards d‘euros, qui seront affectés au désendettement. A Paris, Vivendi prend 0,35% après avoir conclu la cession à Etisalat de ses 53% de Maroc Telecom pour 4,2 milliards.

Sur le marché des changes, l‘euro confirme son retour sous 1,35 dollar, signe qu‘une partie des investissements table sur un assouplissement prochain, sous une forme ou sous une autre, de la politique de la BCE.

Le pétrole reste orienté à la baisse, le Brent s‘échangeant non loin d‘un plus bas de quatre mois, même si les craintes de nouvelles perturbations dans la production libyenne sur fond d‘affrontements sporadiques entre factions rivales lui permettent de se maintenir au-dessus de 106 dollars le baril.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below