1 novembre 2013 / 17:38 / il y a 4 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,62% à 4.273,19 points dans un marché peu actif en ce jour férié de Toussaint et hésitant alors que l'euro recule encore face à un dollar.

Sur la semaine, le CAC 40 a peu évolué (+0,02%).

* RENAULT (-4,99% à 61,29 euros) a accusé la plus forte baisse de l'indice SBF 120 après que son partenaire Nissan Motor a annoncé avoir diminué de près de 20% sa prévision de bénéfice net annuel.

* ESSILOR (-2,39% à 77,21 euros) a subi des prises de bénéfice d'autant que le "hedge fund" Naya basé à Londres a fait savoir qu'il jouait la baisse de l'action à 60 euros, estimant que le modèle économique d'Essilor était confronté à la technologie digitale qui permet aux acheteurs de configurer des prescriptions de verres correcteurs.

* TECHNIP (-1,43% à 76,05 euros) a subi, comme jeudi, les conséquences de la révision en baisse de ses objectifs 2013. Credit suisse, qui parle d'une "révision significative", a abaissé son opinion de "surperformance" à "neutre" et ramené son objectif de cours de 100 à 85 euros.

* AIR FRANCE-KLM (-3,8% à 7,417 euros) a accusé la deuxième plus forte baisse du SBF 120, Credit suisse ayant abaissé sa recommandation de "neutre" à "sous-performance" au lendemain de la publication des résultats trimestriels de la compagnie.

* Les hausses dans le CAC 40 ont été de faible ampleur. EDF a signé la plus forte hausse de l'indice avec un gain de 1,01% à 26,10 euros.

* PUBLICIS a pris 0,68% à 61,85 euros après avoir annoncé avec OMNICOM n'avoir reçu aucune objection des autorités américaines à leur fusion

* STERIA (+6,52% à 14,53 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 après que la SSII a annoncé avoir remporté un contrat, estimé à plus d'un milliard de livres (1,2 milliard d'euros) sur 10 ans, dans le cadre du plan de réforme de la fonction publique britannique.

* ALCATEL-LUCENT, qui avait flambé de 19,36% jeudi après la publication de ses résultats trimestriels, a gagné encore 5,4% à 2,969 euros. Plusieurs brokers, dont JP Morgan et Credit suisse, ont relevé leur objectif de cours. Société générale a relevé son conseil de "vendre" à "neutre".

* RODRIGUEZ GROUP a chuté de plus de 14% à 2,74 euros. Le spécialiste des yachts de luxe a déposé jeudi un projet de modification de son plan de sauvegarde devant le Tribunal de commerce de Cannes tout en négociant avec ses banques une réduction de sa dette. D'ores et déjà le constructeur de yachts prévient qu'il n'a pas atteint les objectifs qu'il s'était fixés en début de saison et que ses résultats de l'année seront "en demi-teinte".

Raoul Sachs, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below