1 novembre 2013 / 14:03 / il y a 4 ans

Wall Street ouvre en hausse, regain de confiance dans la Fed

Wall Street a ouvert en hausse vendredi, mettant fin à deux séances consécutives de baisse liée à des inquiétudes concernant la politique monétaire de la Fed. Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones gagnait 0,4%, le Standard & Poor's 500 progressait de 0,3% et le Nasdaq Composite prenait 0,2%. /Photo prise le 28 octobre 2013/Carlo Allegri

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse vendredi, mettant fin à deux séances consécutives de baisse liée à des inquiétudes concernant la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed).

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 65,40 points, soit 0,4%, à 15.610,29. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,3% à 1.762,29 et le Nasdaq Composite prend 0,2% à 3.929,425.

"Les investisseurs continuent d'acheter à la baisse car ils pensent que la Fed ne va rien changer pendant quelque temps et cela permet d'avoir un rebond aujourd'hui", explique Robert Palvik, stratège chez Banyan Partners à New York, ajoutant qu'il resterait prudent dans un contexte de reprise fragile alors que les indices boursiers restent près de leurs records historiques.

Sur le plan macroéconomique, l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis a crû en octobre à son rythme le plus faible en un an, selon l'indice des directeurs d'achats de Markit publié avant l'ouverture dans sa version définitive.

La tendance pourrait varier après la publication de l'indice ISM manufacturier à 15h00.

Du côté des valeurs, First Solar bondit de plus de 13% à l'ouverture après avoir plus que doublé son bénéfice net et publié un chiffre d'affaires supérieur aux attentes pour le troisième trimestre.

A l'inverse, AIG cède 5,5% après avoir annoncé jeudi des résultats légèrement meilleurs que prévu pour le troisième trimestre mais la performance de son activité d'assurances générales est restée négative.

Chevron perd 1,72% après avoir fait état d'une baisse de son bénéfice trimestriel en raison de la baisse de ses marges de raffinage alors que sa production de pétrole et de gaz a augmenté tout en restant en retrait sur ses objectifs.

Ryan Vlastelica, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below