1 novembre 2013 / 12:47 / dans 4 ans

Feu vert des Etats-Unis à la fusion Publicis-Omnicom

Les patrons d'Omnicom John Wren (à gauche) et de Publicis Maurice Lévy. Publicis et Omnicom ont dit vendredi n'avoir reçu aucune objection de la part des autorités américaines à leur fusion, se rapprochant ainsi de la création de la première agence de publicité mondiale. /Photo prise le 29 juillet 2013/REUTERS/Shannon Stapleton

PARIS (Reuters) - Publicis et Omnicom ont dit vendredi n‘avoir reçu aucune objection de la part des autorités américaines à leur fusion, se rapprochant ainsi de la création de la première agence de publicité mondiale.

La fusion rapproche en effet la deuxième agence mondiale, Omnicom, et la troisième, Publicis.

“Omnicom Group et Publicis Groupe ont annoncé aujourd‘hui l‘expiration du délai d‘examen de la fusion précédemment annoncée de Publicis Groupe et Omnicom, prévu par le Hart-Scott-Rodino Antitrust Improvements Act of 1976, tel qu‘amendé (”HSR“)”, annoncent les deux groupes dans un communiqué.

Ils précisent qu‘ils ont aussi reçu les autorisations nécessaires au Canada, en Inde et en Turquie, après l‘Afrique du Sud et la Corée du Sud.

“L‘expiration du délai d‘examen prévu par le HSR aux Etats-Unis et les décisions d‘autorisation délivrées dans les autres juridictions satisfont plusieurs des conditions nécessaires à la réalisationde l‘opération. La fusion est également conditionnée à l‘obtention d‘autres autorisations réglementaires et à l‘approbation des actionnaires des deux groupes”, ajoutent-ils.

John Irish, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below