24 octobre 2013 / 16:33 / dans 4 ans

Areva confirme ses objectifs, baisse des ventes trimestriels

PARIS (Reuters) - Areva a confirmé jeudi ses objectifs 2013 en dépit d‘une baisse de son chiffre d‘affaires au troisième trimestre.

Areva a confirmé jeudi ses objectifs 2013 en dépit d'une baisse de 3% de son chiffre d'affaires à périmètre et change constants au troisième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le spécialiste public du nucléaire veut croire que la confirmation en début de semaine de la construction de deux réacteurs de nouvelle génération EPR au Royaume-Uni marquera la fin d‘une certaine désaffection pour l‘atome depuis la catastrophe de Fukushima au Japon.

“La performance des neuf derniers mois nous permet de confirmer nos objectifs de chiffre d‘affaires sur l‘ensemble de nos activités pour l‘exercice 2013”, déclare le président du directoire Luc Oursel, cité dans un communiqué.

Le communiqué ne mentionne pas les autres objectifs du groupe mais un porte-parole a précisé que ces derniers n‘étaient pas remis en cause.

Areva, qui avait en début d‘année pris comme “hypothèse” de renouer avec un bénéfice net sur l‘exercice, vise un excédent brut d‘exploitation (Ebitda) supérieur à 1,1 milliard d‘euros et un flux de trésorerie opérationnel libre avant impôts à l‘équilibre.

Entre juillet et septembre, le groupe a toutefois vu ses ventes reculer de 3% à périmètre et change constants (-5,8% en publié) à 2,08 milliards d‘euros.

Au 30 septembre, le carnet de commandes s‘élève à 42,02 milliards d‘euros, un montant en baisse de 10,6% par rapport au 30 septembre 2012. Ce total ne tient toutefois pas compte des accords récemment signés avec EDF pour le projet d‘Hinkley Point.

Sur les neuf premiers mois de l‘année, les ventes d‘Areva totalisent 6,85 milliards d‘euros et signent une augmentation de 7,6% à données comparables.

Toutes les divisions du groupes ont contribué à la progression des ventes, à l‘exception de l‘activité des énergies renouvelables dont le chiffre d‘affaires sur neuf mois plonge de 26,6% à 292 millions d‘euros.

Matthias Blamont, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below