23 octobre 2013 / 11:51 / dans 4 ans

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Les valeurs bancaires sont orientées à la baisse à la mi-journée, le secteur bancaire de la zone euro lâchant 2,6% à la suite de la présentation de la BCE. A la mi-séance à la Bourse de Paris, Société générale perd 2,21%, Crédit agricole cède 2,08% et BNP Paribas abandonne 1,97%, alors que le CAC 40 recule de 0,94%. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, en net repli à la mi-journée, plombée par des publications d‘entreprises jugées décevantes et par le secteur bancaire pour lequel la BCE a présenté les grandes lignes de la future évaluation.

A 12h58, l‘indice CAC 40 recule de 0,94% à 4.255,23 points.

* STMICROELECTRONICS (-6,86%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes représentant 2,6 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, après avoir repoussé de six mois son objectif de marge de 10%, face au manque de visibilité sur l‘évolution de la demande pour les semi-conducteurs.

* ORANGE abandonne 5,07% dans des volumes représentant 1,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l‘opérateur télécoms ayant tempéré ses ambitions pour 2014. Si Orange conserve l‘ambition de stabiliser son résultat opérationnel l‘an prochain, les pressions réglementaires et les difficultés persistantes sur son marché national pourraient lui compliquer la tâche.

* VALLOUREC s‘inscrit en baisse de 3,94%, Société générale, qui a abaissé son conseil sur la valeur de “conserver” à “vendre”, anticipant une montée en puissance relativement lente des nouvelles usines du groupe et une intensification de la concurrence.

* FAURECIA perd 4,97% dans des volumes représentant 2,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, l‘équipementier automobile ayant publié la veille une activité jugée décevante au troisième trimestre.

* De nombreuses CYCLIQUES pâtissent des publications de résultats et des perspectives décevantes présentées par les entreprises, qui viennent s‘ajouter à une vague d‘avertissements lancés la semaine dernière.

BOUYGUES cède 1,78%, ALSTOM 1,6%, CAPGEMINI 1,26% et SAINT-GOBAIN 1,14%. L‘indice Stoxx du secteur des ressources de base se replie de 1,7%.

* Le SECTEUR BANCAIRE de la zone euro lâche 2,6% à la suite de la présentation de la BCE, la baisse étant également nourrie, selon des traders, par des informations faisant état d‘une hausse inquiétante des créances douteuses en Chine.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE perd 2,21%, CRÉDIT AGRICOLE 2,08% et BNP PARIBAS 1,97%.

* A rebours de tendance, VEOLIA ENVIRONNEMENT progresse de 0,47% à 12,91 euros, plus forte des rares hausses du CAC 40, la valeur rebondissant sur sa moyenne mobile à 50 jours (à 12,55 euros) après avoir accusé un repli de 7,6% en près d‘une semaine.

* PUBLICIS s‘octroie 0,45% à 60,47 euros, la valeur profitant d‘une ligne de support passant à vers 60 euros.

* ESSILOR (+0,23%) et AIR LIQUIDE (+0,15%) bénéficient de leur côté de leur statut de valeur défensive.

* BIC (+5,37%, plus forte hausse du SBF 120) a annoncé une baisse de son chiffre d‘affaires et de son bénéfice net au troisième trimestre mais une hausse de sa marge, tout en confirmant ses objectifs annuels au vu de sa croissance organique sur neuf mois.

* BIOMÉRIEUX grimpe de 3,27% après avoir confirmé son objectif de croissance des ventes pour 2013 après une accélération au troisième trimestre grâce au dynamisme de l‘Amérique du Nord.

* PSA progresse de 2,4%, le constructeur automobile ayant confirmé ses objectifs de réduction de sa consommation de free cash flow opérationnel en 2013 et 2014.

* VRANKEN POMMERY (+1,91%) a enregistré une hausse de 5,6% de son activité au troisième trimestre, portée par la progression des ventes de champagnes (+27%) et celles de vins de Provence et de Camargue (+16,6%).

* SUEZ ENVIRONNEMENT s‘adjuge 1,69%. Berenberg estime dans une note que la valorisation actuelle du groupe ne reflète pas son potentiel de reprise, les opportunités de réduction des coûts ou encore l‘attrait de marchés en croissance.

* SPIR COMMUNICATION (-7,96%) a publié mardi un chiffre d‘affaires stable à 119,9 millions d‘euros au troisième trimestre, confronté à la faiblesse des secteurs de la publicité et de l‘automobile. Le groupe précise que cette évolution et les perspectives de ventes du quatrième trimestre “sont insuffisantes pour compenser le retard accumulé au premier semestre”.

Le groupe n‘a en revanche donné aucun élément sur son avenir alors que des rumeurs sont reparues, faisant une nouvelle fois bondir l‘action mardi (+37%).

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below