15 octobre 2013 / 11:48 / il y a 4 ans

Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

Un optimisme prudent quant à la capacité des parlementaires américains à éviter un défaut de paiement du pays soutient les Bourses européennes à la mi-journée. À Paris, le CAC 40 prenait 0,59% à 4.248,33 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax gagnait 0,79% tandis qu'à Londres, le FTSE avançait de 0,9%. /Photo prise le 15 octobre 2013/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Un optimisme prudent quant à la capacité des parlementaires américains à éviter un défaut de paiement du pays - et ses conséquences potentiellement désastreuses pour l'économie - soutient les Bourses européennes et le dollar à la mi-journée mardi.

Wall Street est également attendue en légère hausse alors que des sénateurs démocrates et républicains ont fait savoir lundi qu'il espéraient conclure très rapidement sur le budget et le plafond de la dette, faute de quoi les Etats-Unis risquent de se retrouver en défaut de paiement dès jeudi. (voir )

Le projet de loi prolongerait le financement de l'Etat jusqu'au 15 janvier et permettrait au Trésor de subvenir à ses besoins au moins jusqu'à la mi-février 2014, selon une source proche des négociations.

À Paris, le CAC 40 prenait 0,59% à 4.248,33 points vers 10h45 GMT, retrouvant ses plus hauts niveaux depuis septembre 2008.

À Francfort, le Dax gagnait 0,79% après avoir atteint des plus hauts historiques tandis qu'à Londres, le FTSE avançait de 0,9%. L'EuroStoxx 50 progressait de 0,63%, soutenu par les ressources de base (2,5%). L'indice paneuropéen est à ses plus hauts niveaux en séance depuis deux ans et demi.

"L'espoir persiste qu'un accord sera bientôt conclu. Le soulagement après que les responsables politiques ont mené les Etats-Unis au bord du gouffre, avant de s'en écarter, est évident", dit Keith Bowman chez Hargreaves Lansdown.

La publication en fin de matinée d'un indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne à son plus haut niveau depuis trois ans et demi soutient également la tendance en Europe.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,15% à 0,2%, de nombreux investisseurs restant sur la défensive.

Aux valeurs en Europe, Casino gagne 3,3% après avoir vu sa croissance organique s'accélérer au troisième trimestre.

En revanche, Nexans chute de 15,10%, plus forte baisse de l'indice SBF 120, le fabricant de câbles ayant annoncé un projet d'augmentation de capital de 284 millions d'euros et une restructuration de ses activités européennes passant par la suppression de 468 emplois.

A Londres, Burberry abandonne 4% en vue du prochain départ de la directrice générale, Angela Ahrendts, remplacée par Christopher Bailey qui conservera le poste de directeur de la création du groupe de luxe. Certains investisseurs s'inquiètent de ce cumul de fonctions.

Le fabricant suisse d'ascenseurs Schindler recule de 6,6%, plus forte baisse de l'indice Stoxx 600, à la suite d'un avertissement sur ses résultats. Le groupe a ramené son objectif de bénéfice net de 550-600 millions de francs suisses (445-485 millions d'euros) à 500-550 millions, y compris 25 millions de francs de coûts de restructuration.

L'action Rio Tinto gagne 3,8% à la suite du relèvement de son objectif de production de cuivre pour l'ensemble de année 2013, après de bonnes performances au troisième trimestre.

Le dollar reprend 0,5% face à un panier de devises de référence dans l'espoir d'un accord à Washington. Face au yen, le billet vert a touché son plus haut niveau en deux semaines, à 98,71 à l'ouverture, avant d'effacer ses gains, mais il progresse de 0,55% à 1,35 contre l'euro.

Le Brent, qui pâtit toujours de l'apaisement des tensions entre l'Iran et l'Occident, est passé sous la barre des 110,50 dollars le baril.

Les négociations sur le programme nucléaire iranien, les premières depuis l'arrivée au pouvoir à Téhéran d'un président perçu comme modéré, ont repris à Genève après six mois d'interruption.

Outre l'avancée des négociations budgétaires à Washington, les investisseurs attendent la publication de l'indice "Empire State" aux Etats-Unis et suivront la saison des résultats de sociétés qui monte en puissance aux Etats-Unis, avec Citigroup, Coca-Cola, Johnson & Johnson avant-Bourse.

Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below