15 octobre 2013 / 06:03 / il y a 4 ans

Rebond du marché du pneu en Europe en septembre pour Michelin

par Gilles Guillaume

Michelin a enregistré en septembre une hausse de 2% du marché européen des pneumatiques de voitures et de camionnettes, marquant un léger rebond par rapport à août. /Photo prise le 10 juillet 2013/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Michelin a annoncé lundi une hausse de 2% du marché européen des pneumatiques de voitures et de camionnettes en septembre, marquant un léger rebond par rapport à août.

Après une baisse à deux chiffres sur les trois premiers mois de l‘année, le marché des pneumatiques première monte -qui chaussent les voitures neuves à leur sortie d‘usine- donne des signes de stabilisation depuis le deuxième trimestre.

Hormis une rechute de 9% en août, les estimations du groupe clermontois ont donné +3% en avril, une stabilité en mai, +2% en juin et +4% en juillet. Sur les neufs premiers mois de l‘année, le marché ressort en léger repli de 2%.

Michelin surveille étroitement l‘évolution de la demande européenne pour déterminer s‘il lui faudra ajuster davantage encore son outil industriel en France et en Europe.

Le ralentissement économique s‘est également fait sentir sur ses activités de génie civil (mines et chantiers) et de poids-lourds, mais ce dernier marché a rebondi lui aussi en septembre, de 11%, donnant une stagnation sur neuf mois.

Le groupe a ainsi annoncé en juin l‘arrêt d‘ici 2015 de la production de pneus de camions sur son site de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire) et la suppression de 730 postes pour ajuster ses capacités à un marché en berne.

La prochaine séance de négociation sur les mesures d‘accompagnement, mardi 15, s‘annonce houleuse après les tensions qui ont marqué la semaine dernière le Comité central d‘entreprise (CCE).

Selon Denis Paccard, représentant CFE-CGC chez Michelin, la réunion a été écourtée quand des manifestants ont envahi la salle de réunion.

Parmi les points d‘achoppement figure le nombre de personnes devant bénéficier d‘un aménagement de fin de carrière -250 selon le projet actuel de la direction sur les 730 personnes concernées.

Quelque 550 salariés du site ayant plus de 50 ans, la CFE-CGC a demandé l‘extension des mesures d‘âge à d‘autres salariés, à la place des mobilités qui leur sont proposées.

Elle a aussi réclamé le report à 2019 de l‘arrêt définitif de la production pour limiter le nombre de personnes devant faire l‘objet d‘une mutation ou d‘un départ externe.

Lors de l‘annonce de sa restructuration, Michelin s‘est engagé à compenser le déficit économique ainsi créé à travers le bassin d‘emploi. Dans ce cadre, il a présenté début octobre un projet d‘implantation d‘une nouvelle activité de service clients en Touraine, qui emploierait jusqu‘à 200 personnes à l‘horizon 2019.

Edité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below