9 octobre 2013 / 14:09 / il y a 4 ans

Wall Street ouvre en légère hausse

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en très légère hausse mercredi, les investisseurs accueillant dans un premier temps favorablement la nomination imminente de Janet Yellen, “colombe” assumée, à la tête de la Réserve fédérale.

Wall Street a ouvert en très légère hausse mercredi, les investisseurs accueillant dans un premier temps favorablement la nomination imminente de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale. Vers 13h43 GMT, le Dow Jones gagne 0,03%. Le Standard & Poor's 500 est inchangé à 1.655,49. En revanche, le Nasdaq cède 0,29% à 3.683,69. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer

Vers 13h43 GMT, l‘indice Dow Jones gagne 0,03% à 14.780,76. Le Standard & Poor’s 500 est inchangé à 1.655,49. En revanche, le Nasdaq Composite cède 0,29% à 3.683,69.

L‘arrivée de Janet Yellen à la tête de la Fed, que Barack Obama devrait annoncer vers 19h00 GMT, est vue comme la promesse d‘une réduction en douceur du soutien de la Fed à l‘économie.

“Les intervenants de marché sont rassurés par la nomination attendue de Janet Yellen parce que cela clarifie le chemin qu‘empruntera la politique monétaire (...) C‘est une incertitude qui est levée”, a déclaré Anastasia Amoro, analyste chez JP Morgan Funds.

Et cette nomination peut, pendant quelque temps au moins, reléguer au deuxième plan la fermeture des agences fédérales pour cause d‘impasse budgétaire et la redoutable perspective d‘un blocage du plafond la dette.

Barack Obama recevra mercredi après-midi une délégation d‘élus démocrates de la Chambre des représentants pour discuter des moyens de sortir de l‘impasse politique autour du budget et du plafond de la dette, a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

Evoquant un cataclysme financier et une grave crise économique, le président des Etats-Unis s‘est adressé mardi directement aux Américains pour les mettre en garde contre les conséquences concrètes pour eux mais aussi pour l‘avenir de leur pays d‘un défaut de paiement des Etats-Unis.

Du côté des valeurs, l‘action Alcoa avançait de plus de 3,5% après avoir fait état mardi de résultats du troisième trimestre meilleurs que prévu, notamment en raison de gains de productivité et ce en dépit d‘un contexte défavorable pour les prix.

Le titre Yum Brands perdait en revanche près de 7,5% après que la maison de Kentucky Fried Chicken (KFC) a dit qu‘il lui faudrait plus de temps que prévu pour redresser ses ventes en Chine, où elle réalise plus de la moitié de son bénéfice d‘exploitation.

L‘action Men’s Wearhouse prenait plus de 23% après que rival plus petit Jos. A. Bank Clothiers a lancé une offre de 2,3 milliards de dollars en vue de créer un géant des magasins de vêtements pour hommes avec plus de 1.700 points de vote.

Le conseil de Men’s Wearhouse a rejeté l‘offre de rachat de Jos. A. Bank, dont le titre augmentait de plus de 6%.

Chuck Mikolajczak, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below