4 octobre 2013 / 16:40 / dans 4 ans

Obama utilisera son veto sur le budget, Boehner reste ferme

WASHINGTON (Reuters) - La Maison blanche a annoncé vendredi que Barack Obama opposerait son veto à la dernière série en date de projets de loi républicains, destinés à relancer partiellement les services fédéraux frappés par le “shutdown”.

Le Capitole, siège du Congrès américain à Washington. La Maison blanche a annoncé vendredi que Barack Obama opposerait son veto à la dernière série en date de projets de loi républicains, destinés à relancer partiellement les services fédéraux frappés par le "shutdown". /Photo prise le 4 octobre 2013/REUTERS/Jonathan Ernst

“L‘administration est catégoriquement opposée à l‘adoption par la Chambre des représentants de projets de loi qui ne rétablissent que des secteurs très limités” des services fermés par le “shutdown” en raison de l‘impasse budgétaire, a déclaré la Maison blanche.

“Envisager des projets de loi de finances de la sorte n‘est pas une façon sérieuse ou responsable de diriger les Etats-Unis”, ajoute l‘exécutif américain.

De leur côté, les élus républicains de la Chambre des représentants se sont réunis autour de John Boehner, président de l‘institution, pour arrêter leur stratégie.

Le Congrès doit s‘entendre d‘ici au 17 octobre sur un relèvement du plafond de la dette américaine, actuellement fixé à 16.700 milliards de dollars. Au-delà de cette date, le Trésor américain risquera de faire défaut.

Selon des élus, le président de la Chambre, où les républicains sont majoritaires, leur a déclaré qu‘il ne comptait pas coopérer avec les démocrates pour adopter un relèvement du plafond de la dette.

John Boehner a démenti les informations de presse selon lesquelles il comptait associer les voix des démocrates pour obtenir un relèvement du plafond sans diminution des dépenses.

“Il nous a dit que c‘était erroné et qu‘il comptait rester ferme et travailler avec nous à la recherche d‘une solution, et que c‘était la clé de la réussite”, a déclaré à Reuters une élue républicaine, Shelly Moore Capito, après la réunion à huis clos des représentants du “Grand Old Party”.

Le New York Times et le Washington Post ont rapporté que John Boehner avait l‘intention d‘associer à une solution les voix des démocrates, comme cela avait été le cas lors du dernier relèvement du plafond de la dette, en août 2011.

Estimant que l‘impasse actuelle nécessitait sa présence à Washington, le président Barack Obama a annulé ses déplacements prévus la semaine prochaine en Indonésie et à Brunei, après avoir déjà renoncé, dans un premier temps, à se rendre en Malaisie et en Thaïlande.

Thomas Ferraro, Eric Faye pour le service français, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below