3 octobre 2013 / 05:50 / dans 4 ans

Cargill négocie le rachat de la division cacao d'ADM

Selon des sources proches du dossier, Cargill, l'un des principaux acteurs du trading de cacao dans le monde, est en phase finale de négociation en vue du rachat des activités de cacao d'Archer Daniels Midland (ADM). Si ces discussions aboutissent, l'opération donnera naissance à un nouveau géant du secteur susceptible d'influencer la fixation des prix mondiaux. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

ABIDJAN/NEW YORK (Reuters) - Cargill, l‘un des principaux acteurs du trading de cacao dans le monde, est en phase finale de négociation en vue du rachat des activités de cacao d‘Archer Daniels Midland (ADM), a-t-on appris de sources proches du dossier.

Si ces discussions aboutissent, l‘opération donnera naissance à un nouveau géant du secteur susceptible d‘influencer la fixation des prix mondiaux.

Le nouvel ensemble serait en effet assez gros pour rivaliser avec le groupe suisse Barry Callebaut, le numéro un mondial de la transformation de cacao.

Cargill et ADM sont en train de mettre au point les modalités définitives d‘un accord, ont expliqué les sources, ajoutant que la date de l‘annonce officielle n‘était pas encore connue mais que celle-ci pourrait intervenir dans les tout prochains jours.

Les modalités financières de l‘opération ne sont pas encore précisées, mais certaines sources ont déclaré cet été que la division cacao d‘ADM pourrait valoir jusqu‘à deux milliards de dollars (1,5 milliard d‘euros).

Un tel rachat serait la deuxième acquisition de grande ampleur dans le secteur cette année après le rachat en juillet par Barry Callebaut de la division d‘ingrédients à base de cacao de Petra Foods, pour 860 millions de dollars.

ADM a commencé dès la fin 2012 à chercher un acquéreur pour ses activités dans le cacao, avaient dit plusieurs sources à Reuters, et le groupe a annoncé en juin être en discussion en vue d‘une cession éventuelle.

Le groupe s‘est refusé à tout commentaire sur les dernières informations. Quant à Cargill, il a simplement déclaré qu‘il continuait d‘étudier différentes options.

“Cargill et Barry Callebaut représenteraient à eux deux plus de 50% des capacités mondiales. A l‘avenir, les broyeurs comme Brommer aux Etats-Unis et les broyeurs plus petits en Asie auront de plus en plus de mal à rivaliser avec les géants”, a déclaré un négociant à Singapour. “On pourrait assister à un mouvement de consolidation chez les plus petits.”

Certains analystes et banquiers estiment que la concentration du marché du cacao pourrait nuire à la concurrence, notamment en Côte d‘Ivoire et au Ghana, les deux plus gros pays producteurs, dans lesquels chacun des deux groupes possède des usines de transformation.

ADM, Cargill et Barry Callebaut représente près de 40% des capacités mondiales de broyage de cacao et dominent les exportations des principaux pays producteurs, selon un rapport des Nations unies datant de 2008.

Ange Aboa et Olivia Oran, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below