30 août 2013 / 11:20 / dans 4 ans

Les Bourses européennes en recul à la mi-séance

Les Bourses européennes sont pour la plupart dans le rouge vendredi à mi-séance, tandis que Wall Street est attendue en légère hausse, plombées par la chute des valeurs pétrolières, alors que la menace de frappes internationales imminentes contre la Syrie semble s'éloigner, au moins provisoirement. À Paris, le CAC 40 cède 0,48% vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,45% et à Londres, le FTSE 0,41%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,52%. /Photo prise le 8 février 2013/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont pour la plupart dans le rouge vendredi à mi-séance, tandis que Wall Street est attendue en légère hausse, plombées par la chute des valeurs pétrolières, alors que la menace de frappes internationales imminentes contre la Syrie semble s‘éloigner, au moins provisoirement.

À Paris, le CAC 40 cède 0,48% (-19,04 points) à 3.967,31 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,45% et à Londres, le FTSE 0,41%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,52%.

Les places européennes risquent ainsi de connaître leur plus mauvaise semaine depuis juin.

Après une très forte progression ces derniers jours, l‘indice européen des valeurs de l‘énergie (-1,14%) enregistre le plus fort repli sectoriel, en raison de la baisse des marchés pétroliers. Le contrat octobre sur le baril de Brent est passé sous la barre des 115 dollars.

Toutefois, la volatilité des prix pétroliers reste forte, selon Alex Yap analyste chez FGE à Singapore. “Si les Etats-Unis décident d‘attaquer (la Syrie), les prix pourraient grimper”, dit-il.

“C‘est la dernière séance du mois et la tentation est grande chez les investisseurs de prendre leurs bénéfices avant un mois de septembre qui pourrait voir la Fed entamer la réduction de ses rachats d‘actifs”, dit un stratège de marchés.

Du côté de la zone euro, plusieurs statistiques ont été publiées dans la matinée. Ainsi, bien que le nombre de demandeurs d‘emploi ait un peu diminué, le taux de chômage est resté au niveau record de 12,1% en juillet, tandis qu‘au contraire l‘indice du climat des affaires s‘est sensiblement amélioré en août.

Aux valeurs, L‘Oréal (+4,66%) caracole toujours en tête des hausses du CAC 40, après ses résultats du premier semestre.

KPN chute de 4,28%, plus fort repli de l‘indice EuroFirst300, après que la fondation KPN a annoncé jeudi soir être intervenue pour bloquer le projet d‘OPA du groupe America Móvil. KPN a cependant ajouté lors d‘une conférence de presse vendredi avoir eu des discussions confidentielles avec l‘opérateur mexicain et qu‘elle attendait une “offre équitable”.

Dopé par les bons chiffres de la croissance américaine, le dollar reste proche de son plus haut de quatre semaines face à un panier de devise, mais il recule contre le yen, autour de 98,21.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bunds sont en légère hausse, réagissant à l‘incertitude géopolitique et à la baisse de 1,4% des ventes au détail en Allemagne en juillet, alors que le marché anticipait une hausse de 0,5%.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below