29 août 2013 / 20:06 / il y a 4 ans

Le Nasdaq impute sa panne à un logiciel et à la plate-forme Arca

NEW YORK (Reuters) - La panne qui a paralysé le marché Nasdaq durant trois heures la semaine dernière était due à un bogue interne de logiciel et à d‘autres problèmes techniques déclenchés par un dysfonctionnement de la plate-forme Arca appartenant à NYSE Euronext, a déclaré jeudi Nasdaq OMX Group.

La panne qui a paralysé le marché Nasdaq durant trois heures la semaine dernière était due à un bogue interne de logiciel et à d'autres problèmes techniques déclenchés par un dysfonctionnement de la plate-forme Arca appartenant à NYSE Euronext, selon l'opérateur boursier américain. /Photo prise le 23 août 2013/REUTERS/Andrew Kelly

Arca est une plate-forme électronique contrôlée par la maison-mère du New York Stock Exchange, le concurrent du Nasdaq.

Selon le Nasdaq, des problèmes de connexion entre Arca et le système du Nasdaq qui reçoit les ordres de Bourse ont entraîné une congestion du processeur chargé de transmettre les informations. L‘opérateur boursier a dû en conséquence interrompre les transactions sur ses valeurs cotées.

Au total, Arca s‘est connecté et déconnecté plus de 20 fois du système du Nasdaq dans la matinée du 22 août, et lui a en outre envoyé un flot de codes de valeurs inexacts, entraînant de nombreux messages de rejet. Alors que les ports de données du système peuvent traiter 10.000 messages par seconde, ils en ont reçu ce matin-là plus du double, selon Nasdaq OMX.

Il a fallu 30 minutes pour régler le problème puis près de trois heures supplémentaires pour des tests et préparatifs en vue de la reprise des cotations.

Dans son communiqué, l‘opérateur boursier se dit profondément déçu par l‘incident, qu‘il qualifie d’“inacceptable” pour ses membres, les émetteurs et la communauté des investisseurs.

“Parvenir à une performance 100% pour toutes nos activités, y compris pour les aspects technologiques, est difficile mais c‘est notre objectif”, assure-t-il en promettant des de travailler à des améliorations pour renforcer ses systèmes.

Dans une lettre adressée à ses clients, l‘opérateur du Nasdaq s‘était auparavant engagé à mieux communiquer en cas de nouvelles interruptions des transactions.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l‘autorité des marchés financiers aux Etats-Unis, a convoqué les entreprises de marché pour une réunion le 12 septembre avec comme ordre du jour les systèmes de traitement de données et d‘autres sujets comme les infrastructures de marché et les systèmes critiques pour le fonctionnement du marché.

Critiqué pour l‘insuffisance de sa communication notamment avec ses membres pendant la panne de la semaine dernière, le Nasdaq a fait amende honorable.

“L‘une des leçons que nous tirons et que nous devons mieux communiquer”, écrit le Nasdaq dans son courrier, s‘engageant à fournir des informations via différents canaux, comme son site internet et son compte Twitter, et à les actualiser rapidement en cas de problème.

La communication de l‘entreprise de marché avait déjà été mise en cause en mai 2012 lorsque la défaillance d‘un de ses logiciels avait perturbé le premier jour de cotation de Facebook.

John McCrank; Véronique Tison et Marc Joanny pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below