29 août 2013 / 14:20 / il y a 4 ans

Wall Street hésite en ouverture puis monte

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en baisse jeudi, avant de remonter dans le vert, la hausse la plus forte et de loin étant celle du Nasdaq, mais l‘heure reste à la prudence pour les investisseurs.

Wall Street a ouvert en baisse jeudi, avant de remonter dans le vert, la hausse la plus forte et de loin étant celle du Nasdaq, mais l'heure reste à la prudence pour les investisseurs. Un quart d'heure après l'ouverture, le Dow Jones prenait 0,12%, le S&P-500 0,16% et le Nasdaq Composite 0,45%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

Les futures laissaient d‘abord entrevoir une ouverture en hausse car les grandes puissances occidentales semblaient vouloir temporiser pour ce qui concerne une éventuelle intervention en Syrie.

Puis ils ont fléchi, les solides statistiques parues dans la journée plaidant pour un dénouement rapide de la politique d‘assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale.

Ces statistiques ont montré une accélération de la croissance aux USA au deuxième trimestre, et une légère baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage. et

Un quart d‘heure après l‘ouverture, le Dow Jones prenait 0,12% à 14.842,95. Le S&P-500 avançait de 0,16% à 1.637,65. Le Nasdaq Composite gagnait 0,45% à 3.609,55.

Le président américain Barack Obama a dit mercredi qu‘il n‘avait pris aucune décision, alors que le Premier ministre britannique David Cameron a partiellement révisé sa position, auparavant en faveur d‘une action rapide.

François Hollande a plaidé jeudi pour une solution politique au conflit syrien tout en appelant la communauté internationale à porter un coup d‘arrêt à l‘escalade de la violence.

Aux valeurs, Verizon Communications gagne 3,6%. Vodafone a annoncé jeudi être en discussions avec Verizon en vue d‘une vente de sa participation de 45% dans Verizon Wireless, leur filiale mobile commune aux Etats-Unis.

Le titre Vodafone traité sur le Nasdaq avance de 8,2%.

JPMorgan Chase prend 0,64%.

L‘enquête menée par les autorités américaines sur les pratiques de du groupe en matière de recrutement a permis de mettre à jour des preuves concernant l‘embauche de plusieurs personnes en Chine dans le seul but d‘obtenir des contrats, a rapporté Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below