28 août 2013 / 06:23 / il y a 4 ans

La Bourse de Tokyo recule de 1,51% avec la Syrie et le yen

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a terminé en baisse pour la troisième séance consécutive mercredi, plombée par la perspective d'une intervention militaire occidentale en Syrie, la hausse du yen liée à son statut de valeur-refuge et les difficultés persistantes des économies émergentes.

L'indice Nikkei a cédé 203,91 points (-1,51%) à 13.338,46 et le Topix, plus large, a abandonné 19,99 points (-1,76%) à 1.114,03.

"Les hedge funds à court terme sont les principaux vendeurs. Ils étaient longs sur le dollar et les actions mais ils sont en train de retourner leurs positions", a déclaré un gérant de portefeuille japonais qui a requis l'anonymat.

"Le mouvement vendeur provoqué par cette nouvelle particulière (l'escalade de la crise syrienne) devrait être de courte durée. Si la dégradation de la situation des pays émergents devient telle qu'elle affecte leurs économies et les résultats des grands groupes internationaux, alors les investisseurs à long terme pourraient leur emboîter le pas et le Nikkei entrer dans un marché baissier", a-t-il prévenu.

Les valeurs exportatrices ont été particulièrement touchées par les dégagements mercredi, pénalisées par l'appréciation du yen. Toyota a cédé 2,27%, Honda 2,43% tandis que Sony a abandonné 3,44%.

Les pétrolières ont en revanche bénéficié de la hausse du pétrole, Inpex gagnant ainsi 0,93%.

Marc Joanny, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below