22 août 2013 / 16:22 / il y a 4 ans

Rebond des Bourses européennes en clôture

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes se sont reprises et ont terminé en hausse jeudi, stimulées par des indices PMI témoins d'une reprise qui semble s'ancrer dans la zone euro.

Wall Street a pareillement pris le chemin de la hausse, réagissant également aux bons indices PMI non seulement européens mais aussi chinois et américain.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,10% à 4.049,12. Le Footsie britannique a pris 0,88% et le Dax allemand 1,36%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 1,36%.

La totalité des secteurs de l'indice Stoxx 600 a fini dans le vert à l'exception de l'immobilier qui perd 0,32%.

La croissance en zone euro a été meilleure que prévu, tandis que le secteur manufacturier chinois se redresse et que le rythme de croissance industrielle des Etats-Unis s'est accéléré ce mois-ci, élément susceptible de pousser la Réserve fédérale à réduire ses rachats d'actifs dès septembre.

"Quand on veut savoir s'il y a des perspectives positives ou négatives pour la Bourse, les PMI sont un bon étalon. Nous avons observé une amélioration progressive des PMI depuis juillet dernier et nous sommes à présent en zone de croissance", note James Butterfill, stratège action chez Coutts.

Aux valeurs, Ahold a gagné 5,2%, plus forte hausse de l'EuroFirst300, le distributeur néerlandais ayant annoncé jeudi un bénéfice d'exploitation supérieur aux attentes au deuxième trimestre.

L'action Finmeccanica a pris 6,3%, à la suite d'un article rapportant qu'un groupe sud-coréen prévoyait une levée de fonds pour acheter une participation majoritaire dans une filiale du groupe italien d'aéronautique et de défense.

ThyssenKrupp a gagné 3,65%, le sidérurgiste discutant avec des fonds spéculatifs d'une future augmentation de capital, ont dit jeudi à Reuters deux sources proches du dossier.

Sur le marché des changes, le dollar reste soutenu par le compte rendu de la Réserve fédérale publié mercredi.

Si ce document n'a pas dit grand chose quant au calendrier prévisible du dénouement de la politique de rachats d'actifs de la Fed, il ne remet pas en cause l'opinion généralement admise par le marché voulant que ce dénouement commence dès le mois prochain.

Le dollar a toutefois réduit ses gains face à l'euro, pour revenir quasiment inchangé, après la parution de la statistique des inscriptions hebdomadaires au chômage. Celles-ci ont plus augmenté que prévu durant la semaine au 17 août.

Les "minutes" de la Fed ont été mal digérées par les Bunds, dont les rendements augmentent, d'autant que le marché obligataire a également dû absorber les solides statistiques des directeurs d'achats de la matinée et de l'après-midi.

Les rendements des Treasuries sont également en hausse, dans le sillage de la veille.

Sur le marché pétrolier, Brent et WTI texan évoluent dans des directions opposées. Le brut léger US est en hausse, réagissant aux solides statistiques économiques de la journée. C'était également le cas du Brent auparavant durant la séance mais celui-ci est revenu pratiquement inchangé, en dépit du soutien apporté par les troubles politiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below