20 août 2013 / 15:49 / il y a 4 ans

Les Bourses européennes terminent en net repli

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net repli mardi, les investisseurs ayant joué la carte de la prudence dans la perspective d‘une diminution prochaine des achats de dette par la Fed américaine.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

À Paris, le CAC 40 a cédé 1,35% (-55,05 points) à 4.028,93 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,19% et le Dax allemand 0,79 %, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 a perdu 1,25%.

L‘EuroFirst300 a touché en séance son plus bas du mois d‘août à 1.211,69 points, avant de clôturer en baisse de 0,81% à 1.214,64 points.

Wall Street était en légère hausse à la clôture en Europe, après un début de séance incertain.

La publication mercredi du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed pourrait fournir de nouveaux indices sur la possibilité d‘une baisse des achats de dette de la banque centrale américaine dès le mois prochain.

Dans ce contexte, l‘indice européen de la volatilité, a bondi de 12,8% sur la journée, ce qui traduit l‘incertitude sur les perspectives à moyen terme des marchés.

L‘indice européen (-1,49%) des valeurs bancaires a subi l‘un des replis sectoriels les plus marqués et certains de ses composants - Santander (-2,761%), UBS(-1,91%), Deutsche Bank (-1,67%) et BNP Paribas (-1,49%) - ont enregistré les plus nets reculs de l‘EuroStoxx50.

Sur le marché des changes, malgré les perspectives d‘une baisse des injections de liquidités de la Fed, le dollar poursuit son repli face aux autres grandes devises, permettant à l‘euro d‘atteindre en séance un plus haut de six mois à 1,3434 dollar.

Sur le marché obligataire, les rendements des Treasuries se sont repliés après les plus hauts des derniers jours tandis que leurs équivalents allemands sont restés stables.

A la suite des déclarations du ministre allemand des Finances, qui a pour la première fois publiquement reconnu mardi que la Grèce aurait besoin d‘un troisième plan d‘aide international, le rendement des obligations à dix ans de l‘Etat grec a atteint un plus haut de trois semaines, à 10,066%.

Le pétrole évolue en ordre dispersé dans un contexte de prise de profit à la veille de la publication des minutes de la Fed, mais l‘or noir se maintient en raison des tensions en Egypte et la baisse des exportations libyennes. Le Brent a ainsi franchi la barre des 110 dollars, tandis que le Brut américain recule de 0,20%.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below