14 août 2013 / 16:27 / dans 4 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, bien que les inquiétudes nées des événements en Egypte aient limité les effets d‘une croissance supérieure aux attentes au deuxième trimestre en zone euro.

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

L‘indice CAC 40 s‘est octroyé 0,53% à 4.114,20 points après avoir touché un nouveau plus haut de l‘année à 4.122,16 points.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont été entourées après les chiffres de la croissance, en particulier ceux affichés par l‘Allemagne qui consolide ainsi son rôle de moteur de la zone euro, selon certains stratégistes.

GEMALTO (+5,23% à 86,12 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, la valeur restant également soutenue par les espoirs entourant la technologie pour le paiement par smartphone .

RENAULT a avancé de 2,36% à 62,03 euros, ALSTOM de 2,26% à 27,55 euros, LAFARGE de 2,15% à 50,17 euros, TECHNIP de 1,77% à 88,01 euros et ARCELORMITTAL de 1,63% à 10,63 euros. Hors CAC, PSA a gagné 3,66% à 11,04 euros.

L‘indice Stoxx du secteur technologique européen a fini en hausse de 1,41%, plus forte hausse sectorielle en Europe, et celui de l‘automobile a pris 0,9%.

* A rebours de tendance, les UTILITIES européennes ont lâché 0,34% dans le sillage de RWE (-4,49%), qui a annoncé une réduction de capacités de production d‘électricité en réponse au boom des énergies renouvelables en Allemagne.

EDF a perdu 0,68% à 21,89 euros, SUEZ ENVIRONNEMENT 0,44% à 11,205 euros et VEOLIA ENVIRONNEMENT 0,28% à 10,87 euros.

* DANONE (-0,8% à 59,20 euros) a enregistré la plus forte baisse du CAC 40, la valeur n‘ayant pas réussi à franchir une résistance technique située autour de 60 euros.

* SANOFI a reculé de 0,27% à 78,03 euros. La Chine va intensifier son enquête pour corruption dans les secteurs de la pharmacie et des services médicaux avec le lancement de nouvelles investigations à partir de jeudi, selon l‘agence officielle Chine nouvelle.

Les autorités chinoises ont notamment ouvert une enquête sur Sanofi soupçonné d‘avoir distribué des pots-de-vin.

* EUROFINS SCIENTIFIC (-2,78% à 178,40 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, la valeur ayant buté sur une résistance technique à 185 euros.

* GROUPE STERIA a fini en repli de 2,7% à 11,17 euros, la valeur ayant testé sa moyenne mobile à 50 jours (à 11,08 euros) après avoir échoué à fermer un gap ouvert fin juillet entre 11,39 et 11,76 euros.

* SARTORIUS STEDIM BIOTECH s‘est replié de 1,05% à 118,30 euros, la valeur subissant une correction technique après avoir été “surachetée” pendant plusieurs séances et avoir atteint son plus haut historique au début du mois.

* NATIXIS a avancé de 5,92% à 3,416 euros après ajustement du versement d‘un dividende exceptionnel de 0,65 euro par action liée à la réorganisation des liens capitalistiques de la banque avec sa maison mère BPCE (Banque populaire-Caisse d‘épargne) . Sans cet ajustement, le titre affiche un recul de 12%.

* GÉRARD PERRIER INDUSTRIE (+5,95% à 48,45 euros) dans des volumes ayant représenté six fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois) a atteint en séance son plus haut historique à 50,40 euros, le spécialiste des équipements électriques, électroniques et d‘automatismes industriels ayant relevé son objectif de chiffre d‘affaires après une accélération de sa croissance au deuxième trimestre.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below