12 août 2013 / 11:00 / dans 4 ans

Les Bourses européennes reculent à la mi-séance

Les Bourses européennes reculent à la mi-séance lundi dans des volumes très étroits. À Paris, le CAC 40 abandonne 0,41% 4.059,68 points vers 10h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,75% et à Londres, le FTSE perd 0,29%. /Photo prise le 12 août 2013/REUTERS/Remote

(Reuters) - Les Bourses européennes reculent à la mi-séance lundi dans des volumes très étroits et Wall Street est attendue en baisse dans un marché qui peine à trouver ses marques faute d‘élément capable de dicter une véritable tendance.

À Paris, le CAC 40 abandonne 0,41% (16,87 points) 4.059,68 points vers 10h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,75% et à Londres, le FTSE perd 0,29%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 se replie de 0,52%.

En cette période congés estivaux dans la plupart des pays occidentaux, les volumes d‘échanges ne représentaient qu‘environ 20% de leur moyenne sur 90 séances sur les trois premières heures de transations, un niveau en recul par rapport aux dernières semaines, ce qui accentue les variations.

Aux valeurs, Prudential s‘octroie 2,53% après avoir annoncé une hausse de 22% de son bénéfice d‘exploitation au premier semestre.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,33% pour le Dow Jones, 0,52% pour le S&P-500 et 0,47% pour le Nasdaq-100.

Sur le marché obligataire, on observe une nette détente des rendements espagnols, la prime réclamée par les investisseurs pour détenir des emprunts émis par Madrid plutôt que par Berlin étant tombée en matinée à 277 points de base, un plus bas de deux ans. Ce recul s‘explique par l‘absence d‘adjudication d‘envergure dans l‘immédiat et par des signes d‘amélioration de la situation économique espagnole.

L‘euro accentue son repli face au dollar, qui s‘inscrit en hausse contre un panier de devises même si le billet vert reste à proximité d‘un plus bas de sept semaines.

Les marchés pétroliers sont stables avec un baril de Brent en très léger repli quoiqu‘au dessus des 108 dollars, les cours étant soutenus par des craintes liées aux perturbations des approvisionnements en provenance de Libye.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below