12 août 2013 / 09:45 / il y a 4 ans

Le PIB grec moins mauvais qu'attendu au 2e trimestre

LA CROISSANCE EN GRÈCE

ATHÈNES (Reuters) - Le produit intérieur brut (PIB) grec a diminué de 4,6% en rythme annuel au deuxième trimestre, une contraction inférieure aux attentes, montre la première estimation publiée lundi par Elstat, l'office national des statistiques.

Les économistes avaient anticipé en moyenne un repli plus important du PIB, de 5,0%, sur la période d'avril à juin, une maigre consolation pour Athènes qui enregistre sa sixième année consécutive de récession en 2013, les mesures d'austérité ayant plombé la consommation domestique, principal moteur de l'économie.

L'économie grecque s'est contractée de 5,6% sur un an au cours des trois premiers mois de l'année.

Le gouvernement et les bailleurs de fonds internationaux tablent sur une contraction de l'économie de 4,2% sur l'ensemble de l'année.

"La récession va ralentir au troisième trimestre, grâce au tourisme, et à un effet de comparaison pour le quatrième trimestre" anticipe Dimitris Maroulis, économiste chez Alpha Bank.

"Cela signifie que la récession n'excédera pas 4,2% cette année", a-t-il précisé.

Sur l'ensemble du premier semestre, l'économie a enregistré une contraction annuelle de 5,1%, alors que les bailleurs de fonds internationaux du pays avaient anticipé un repli limité à 4,2% du PIB sur les six premiers mois de l'année.

Elstat n'a pas publié de chiffre en rythme trimestriel.

Harry Papachristou, Renee Maltezou, Constance De Cambiaire pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below