2 août 2013 / 11:15 / dans 4 ans

Les valeurs à suivre à mi-séance de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en légère progression à la mi-journée après sa forte hausse de la veille et dans l‘attente des chiffres de l‘emploi américain du mois de juillet, qui seront dévoilés à 14h30 et pourraient influer la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

GDF SUEZ prenait encore 1,87% vers 12h53 après un bond de 5,36% la veille alors que des analystes estiment que le groupe, qui a confirmé l'ensemble de ses objectifs pour 2013, résiste bien à une conjoncture difficile. A la même heure, le CAC 40 avançait de 0,11% à 4.047,34 points. /Photo prise le 1er août 2013/REUTERS/Benoît Tessier

A 12h53, le CAC 40 avance de 0,11% à 4.047,34 points, l‘indice phare de la place parisienne continuant de se rapprocher de son plus haut de l‘année, inscrit fin mai à 4.072,24 points, au lendemain d‘une hausse de 1,25% :

* SOLVAY (+3,45%) signe la plus forte progression du CAC 40. Des analystes, comme ceux de HSBC, soulignent les résultats du deuxième trimestre ressortis meilleur qu‘attendu malgré leur baisse.

* AXA s‘adjuge 3,37% après un bénéfice meilleur qu‘attendu au premier semestre malgré un repli lié à l‘impact négatif des instruments de couverture de taux d‘intérêt et de change.

La valeur enregistre également la meilleure performance de l‘indice Stoxx du secteur européen de l‘assurance (+1,04%), en tête des hausses sectorielles en Europe.

* RENAULT s‘octroie 2,08%, JPMorgan, qui a relevé son conseil de “neutre” à “surpondérer” sur le titre, saluant la capacité du constructeur automobile à faire évoluer ses prix (“pricing power”).

* GDF SUEZ prend encore 1,87% après un bond de 5,36% la veille alors que des analystes estiment que le groupe, qui a confirmé l‘ensemble de ses objectifs pour 2013, résiste bien à une conjoncture difficile.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DEFENSIF sont recherchées avant les chiffres de l‘emploi américain, illustrant une prudence relative des investisseurs avant cette publication alors que certains espèrent qu‘elle montrera un nouveau signe d‘accélération de l‘économie américaine.

ESSILOR s‘octroie 1,29%, EDF 0,65%, UNIBAIL-RODAMCO 0,49%, PERNOD RICARD 0,39% et DANONE 0,3%. L‘indice Stoxx du secteur de la santé gagne 0,68% et celui de l‘agroalimentaire 0,69%.

* SOCIETE GENERALE (+0,94%) reste portée par ses résultats trimestrielles supérieurs aux attentes annoncés la veille, qui ont permis à la banque de s‘envoler de 10,38% jeudi, sa plus forte progression en une séance depuis le 19 janvier 2012.

* A rebours de tendance, PUBLICIS perd 2,23%. Dans un entretien aux Echos, Martin Sorrell, PDG de WPP, estime qu‘une fusion entre égaux ne fonctionne pas, en référence au rapprochement entre Publicis et Omnicom. Il ajoute ne pas être contraint de se rapprocher d‘Interpublic ou d‘HAVAS (-0,56%).

* GEMALTO cède 1,75% au lendemain d‘une hausse de plus de 7%, soutenue par la montée d‘un fonds au capital du spécialiste de la sécurité numérique et par le potentiel de la technologie du groupe pour le paiement par smartphone.

* EUTELSAT (-2,98) accuse la plus forte baisse du SBF 120. Moody’s a placé jeudi sous surveillance négative la note de crédit “Baa2” de l‘opérateur de satellites, après son rachat du mexicain Satelites Mexicanos (Satmex) annoncé mercredi.

* PSA PEUGEOT CITROËN recule de 0,42%. L‘agence de notation Moody’s a annoncé jeudi soir avoir abaissé la perspective de la note B1 du groupe automobile de “stable” à “négative”.

* AIR FRANCE-KLM avance de 3,18%, plus forte hausse du SBF 120. Citigroup a relevé son conseil sur le titre de “neutre” à “acheter”, le broker soulignant les effets du plan de restructuration du groupe avec environ 85% de bénéfices de ce programme qui doivent encore venir.

* RUBIS (-0,94%) a annoncé un accord avec BP en vue de lui racheter son activité de distribution de GPL (gaz de pétrole liquéfié) au Portugal pour 115 millions d‘euros.

Le spécialiste de l‘aval pétrolier et chimique a également annoncé qu‘il envisageait de lancer dans le courant du semestre une augmentation de capital limitée à un quart de divers engagements pris au cours des douze derniers mois, qui s‘élèvent à 350 millions d‘euros environ en incluant l‘acquisition auprès de BP.

* LATECOERE lâche 2,74% après avoir pris plus de 11% en deux séances sur fond de spéculation sur une réorganisation à la tête du groupe. Jeudi soir, la société a annoncé le départ de son président du directoire Bertrand Parmentier, nommé administrateur directeur général du laboratoire pharmaceutique Pierre Fabre, qui réorganise sa gouvernance après le décès de son fondateur le 20 juillet.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below