22 juillet 2013 / 07:04 / il y a 4 ans

Le 2e trimestre d'UBS a dépassé les attentes

La banque suisse UBS a dégagé un bénéfice de 690 millions de francs suisses (557 millions d'euros) au deuxième trimestre, contre 558 millions de francs attendus. /Photo prise le 22 juillet 2013/Arnd Wiegmann

ZURICH (Reuters) - UBS a annoncé lundi un bénéfice meilleur qu'attendu au deuxième trimestre en dépit d'une charge de 865 millions de francs suisses notamment après l'accord trouvé avec les autorités américaines dans un dossier de crédits immobiliers toxiques.

La banque suisse, dont les résultats complets seront publiés le 30 juillet, a fait état d'un bénéfice de 690 millions de francs (557 millions d'euros), contre 525 millions un an auparavant.

Le consensus des analystes anticipait un bénéfice net de 558 millions de francs.

UBS a précisé que son activité de banque privée, au coeur de sa stratégie de reconquête, avait attiré 10,1 milliards de francs de nouveaux capitaux et que ses activités américaines de courtage avaient engrangé 2,7 milliards. Ses activités de gestion ont en revanche subi 2 milliards de francs de sorties nettes.

"Les bénéfices sont un peu meilleurs qu'attendu, les fonds propres ont l'air bien et la collecte nette dans la banque privée a dépassé nos attentes", a déclaré Andreas Venditti de Zürcher Kantonalbank, qui conseille de surpondérer le titre UBS.

Vers 11h00 GMT, il progressait de 3,12% à la Bourse de Zurich, à 18,16 francs.

Ces résultats contrastent avec ceux communiqués par Julius Baer qui n'a pas attiré autant de fonds que ne l'anticipaient les analystes.

UBS a indiqué que la charge de 865 millions de francs passée dans les comptes du deuxième trimestre comprenait le coût de l'accord passé aux Etats-Unis avec L'Agence fédérale pour le financement du logement (FHFA) dans le cadre d'une procédure portant sur des emprunts hypothécaires toxiques. Aucun détail n'a été communiqué.

Il est probable que cette charge comprenne également un règlement de 100 millions de francs que la banque devra verser selon les termes d'un accord fiscal conclu entre le Confédération helvétique et le Royaume-Uni.

Les chiffres annoncés lundi alimentent l'espoir de voir UBS recommencer à verser des dividendes, ce que la banque a cessé de faire depuis 2008, année au cours de laquelle elle a bénéficié d'une aide publique.

Katharina Bart, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below