15 juillet 2013 / 15:06 / dans 4 ans

Boeing remonte en Bourse, les batteries hors de cause à Heathrow

Boeing a regagné jusqu'à 3% à Wall Street lundi en début de séance alors que les premiers éléments de l'enquête sur l'incendie d'un 787 Dreamliner d'Ethiopian Airlines, vendredi à l'aéroport de Londres-Heathrow, semblent mettre hors de cause les batteries au lithium. La nouvelle de l'incident avait fait chuter le titre de 4,7% vendredi, soit une perte de capitalisation boursière de 3,8 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros). /Photo prise le 12 juillet 2013/REUTERS/Toby Melville

NEW YORK (Reuters) - Boeing a regagné jusqu‘à 3% à Wall Street lundi en début de séance alors que les premiers éléments de l‘enquête sur l‘incendie d‘un 787 Dreamliner d‘Ethiopian Airlines , vendredi à l‘aéroport de Londres-Heathrow, semblent mettre hors de cause les batteries au lithium.

La nouvelle de l‘incident avait fait chuter le titre de 4,7% vendredi, soit une perte de capitalisation boursière de 3,8 milliards de dollars (2,9 milliards d‘euros) pour le géant américain de l‘aéronautique.

L‘action remonte de 2,29% à 104,20 dollars lundi vers 14h55 GMT, après une pointe à 104,54 dollars.

Le Bureau d‘enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a annoncé samedi n‘avoir trouvé aucun élément mettant en cause les batteries dans le déclenchement de l‘incendie.

“Heureusement, les autorités britanniques ont mis hors de cause les batteries”, écrit Peter Arment, analyste chez Sterne Agee & Leach, dans une note de recherche.

“Il faudra attendre quelques jours pour avoir les conclusions de l‘enquête, mais à ce stade cet incident paraît isolé et ne devrait pas avoir d‘impact sur les prévisions de livraisons.”

Yair Reiner, analyste chez Oppenheimer, y voit même une occasion pour se renforcer sur le titre en profitant de son accès de faiblesse de vendredi.

“Les informations sont encore peu nombreuses mais on a tendance à croire à un incident isolé et à y voir une opportunité d‘achat pour BA et les fournisseurs du 787”, écrit-t-il dans une note datée de dimanche.

Un problème de surchauffe des batteries lithium-ion de deux Boeing 787 en janvier avait entraîné une immobilisation de la cinquantaine d‘avions en service pendant quatre mois.

Bijoy Koyitty in Bangalore, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below