11 juillet 2013 / 07:16 / dans 4 ans

Les Bourses en Europe ouvrent en nette hausse, portées par la Fed

Les principales Bourses européennes ont ouvert en forte hausse jeudi, soutenues par les déclarations de Ben Bernanke, le président de la Fed, soulignant la nécessité de maintenir pour l'instant une politique monétaire accommodante. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en nette hausse jeudi, visiblement rassurées par les dernières déclarations de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, sur l‘opportunité de maintenir pour l‘instant la politique monétaire très accommodante de la Fed.

Dans un discours prononcé mercredi soir, Ben Bernanke a ainsi de nouveau tempéré les craintes d‘une diminution prochaine des achats d‘actifs de la Fed, ravivées la semaine dernière par les chiffres de l‘emploi aux Etats-Unis.

Ses propos ont conforté le sentiment général donné par le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed, de nombreux membres du FOMC ayant souhaité attendre davantage de signes de reprise durable de l‘économie avant de réduire l‘assouplissement quantitatif.

À Paris, le CAC 40 gagne 1,12% vers 09h10. Au même moment à Francfort, le Dax progresse de 1,18% et à Londres, le FTSE prend 1,12%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 s‘adjuge 1,2% et le FTSEurofirst 300 0,86%.

Le secteur des ressources de base se distingue avec un bond de près de 3%.

A la baisse, le distributeur spécialisé allemand Praktiker chute de 65%. Le groupe a annoncé mercredi soir l‘échec de discussions avec ses créanciers, ce qui pourrait le conduire à déposer le bilan de certaines filiales.

En Asie, Tokyo a fini en légère hausse mais la journée est surtout marquée par un bond de 3,2% de la Bourse de Shanghai, sa meilleure performance depuis la mi-décembre, après des informations de presse évoquant de nouvelles mesures de soutien à la croissance, en particulier un assouplissement des règles de financement imposées aux promoteurs immobiliers.

Les propos de Ben Bernanke ont aussi pour effet de faire reculer le dollar, des cambistes réduisant visiblement les positions longues sur le billet vert accumulées ces dernières semaines.

Ce mouvement profite à l‘euro, qui a brièvement repassé le seuil de 1,32 dollar avant de revenir sous 1,31, et à l‘or, au plus haut depuis trois semaines.

En Europe, la matinée sera animée entre autres par l‘adjudication de dette à moyen et long termes italienne au surlendemain du déclassement à BBB de la note attribuée à Rome par Standard & Poor‘s.

Sur le marché pétrolier, le Brent se maintient non loin de ses plus hauts de trois mois et le brut léger américain tout prêt de son pic de 16 mois, bénéficiant de la perspective d‘un soutien durable de la Fed à la demande.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below