2 juillet 2013 / 21:20 / il y a 4 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en baisse, les investisseurs préférant attendre la conférence jeudi de Mario Draghi, le président de la BCE, suite à la baisse de 0,3% des prix à la production en zone euro au mois de mai et à la hausse du taux de chômage dans la région à 12,1%.

Le CAC 40 a fini en repli de 0,66% à 3.742,57 points, l'indice phare de la place parisienne se stabilisant autour des 3.740-3.775 points depuis sa remontée la semaine dernière sur fond d'apaisement autour de la fin programmée de la politique ultra-accommodante de la Fed.

* Les BANQUES de la zone euro (-0,52%) ont perdu du terrain sur fond de regain d'inquiétudes autour de la Grèce, le pays ayant trois jours pour rassurer ses bailleurs de fonds internationaux sur sa capacité à respecter les conditions posées au versement de la prochaine tranche d'aide, selon des responsables de l'Union européenne.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a cédé 1,18% à 26,40 euros, CRÉDIT AGRICOLE 1,12% à 6,60 euros et BNP PARIBAS 0,22% à 42,315 euros. L'indice des banques grecques a chuté de 5,34%.

* DANONE a lâché 1,53% à 56,59 euros, plus forte baisse du CAC 40. La Chine a lancé une enquête anti-trust visant les grands producteurs de lait maternisé: Nestlé, Abbott Laboratories, Mead Johnson Nutrition Co, Dumex (groupe Danone) et Wyeth Nutrition.

L'indice Stoxx du secteur agroalimentaire européen a abandonné 0,47%.

* De nombreuses VALEURS DÉFENSIVES ont subi quelques sorties liées à des rotations de portefeuille plus favorables à certaines cycliques, des gérants se voulant plus optimistes quant au redressement de l'économie au deuxième semestre et évoquant des valorisations relatives désormais élevées sur les valeurs défensives.

SANOFI a reculé de 1,31% à 78,82 euros, ESSILOR INTERNATIONAL de 1,08% à 81,21 euros et AIR LIQUIDE de 0,46% à 94,46 euros. L'indice Stoxx du secteur de la santé a perdu 0,26%.

* Les VALEURS liées aux ressources de base (-0,94%) ont pâti de la baisse des cours du cuivre (-0,85%), plombés par les craintes entourant la demande chinoise.

ARCELORMITTAL s'est replié de 0,77% à 8,638 euros et ERAMET de 2,49% à 66,65 euros.

* A rebours de tendance, ALSTOM (+3,34% à 26,005 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, la valeur rebondissant sur un support technique situé autour de 25,2 euros. Le français, leader du consortium CITA Cuenca, vient d'être sélectionné par la ville de Cuenca, troisième ville d'Equateur, pour fournir 14 tramways Citadis, ainsi que l'électrification, l'alimentation et l'intégration de systèmes. La part revenant à Alstom s'élève à 70 millions d'euros.

* MICHELIN s'est octroyé 2,04% à 70,55 euros, UBS étant passé de "neutre" à "achat" sur l'action du fabricant de pneus avec un objectif de cours porté de 72 à 80 euros.

* Le SECTEUR IMMOBILIER a été entouré, les politiques monétaires, les craintes de certains investisseurs à l'égard des obligations et la recherche de rendement soutenant des valeurs offrant un rendement élevé. UNIBAIL-RODAMCO, qui affiche un rendement de 4,7%, a progressé de 1,22% à 178,20 euros. Hors CAC, SILIC (+4,8% à 81,15 euros) a fini en tête du SBF 120 avec un rendement de 5,7%, KLÉPIERRE (rendement de 5%) a gagné 3,37% à 30,815 euros, ICADE (rendement de 5,7%) a pris 3,14% à 64,67 euros et GECINA (rendement de 5,2%) a gagné 2,7% à 87,81 euros.

* NICOX a grimpé de 3,45% à 2,67 euros et reste dans une configuration technique haussière, la valeur ayant franchi à la hausse sa moyenne mobile à 50 jours (à 2,604 euros).

* SOITEC (-4,26% à 1,80 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 après sa chute d'environ 8% la veille, le fabricant de plaques de silicium sur isolants continuant de souffrir de l'annonce d'une augmentation de capital de 71,5 millions d'euros avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS).

* PSA a encore perdu 2,9% à 5,99 euros, le groupe pâtissant d'arbitrages lui étant défavorables après l'annonce d'un recul de 9,5% de ses ventes de voitures neuves en France en juin, contre une baisse de 3,6% pour RENAULT (+1,14% à 53,17 euros).

* OSIATIS s'est octroyé 2,47% à 9,12 euros. Econocom (-0,37%) va acquérir la majorité du capital du groupe français pour progresser sur le marché des services numériques où la taille constitue un enjeu stratégique.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below