24 juin 2013 / 11:25 / dans 4 ans

Net recul des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont reparties en net recul lundi à mi-séance et Wall Street s‘annonce en baisse dans la perspective d‘un retrait de la Réserve fédérale américaine et la crainte d‘un resserrement du crédit en Chine, qui fait craindre un ralentissement de la croissance de la deuxième économie mondiale.

Les Bourses européennes sont reparties en net recul lundi à mi-séance. Après une brève stabilisation en cours de matinée, le CAC 40 parisien perdait 1,86% à 3.590,12 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax cédait 1,2% et à Londres, le FTSE reculait de 1,1%. /Photo prise le 24 juin 2013/REUTERS

Après une brève stabilisation en cours de matinée, l‘indice CAC 40 parisien perdait 1,86% à 3.590,12 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax cédait 1,2% et à Londres, le FTSE reculait de 1,1%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonnait 1,67%, plombé par les financières et les cycliques, à l‘exception de l‘automobile, qui limite ses pertes.

“Les tentatives de rebond ne sont pas assez vigoureuses. Ce sont les vendeurs qui tiennent la corde”, souligne Darren Courtney-Cook, responsable du trading chez Central Markets Investment Management.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,5% à 0,9%, alors que les marchés asiatiques ont aggravé leurs pertes.

La Bourse de Shanghai a perdu 5,3%, plombée par les valeurs bancaires, malgré une détente lundi matin sur le marché interbancaire chinois qui a été secoué la semaine dernière par la décision de la Banque populaire de Chine (PBoC) de limiter ses injections de liquidités.

Le taux interbancaire chinois au jour-le-jour est retombé de 193 points de base à 7,32% sur une base pondérée, après avoir atteint un pic de 11,74% jeudi.

La volonté de la PBoC de maîtriser le crédit fait cependant craindre un ralentissement de la croissance de l‘économie chinoise. Goldman Sachs a abaissé ses estimations de croissance 2013 et 2014 pour la deuxième économie mondiale.

“Les marchés baissent à cause des craintes sur l‘économie chinoise. Goldman Sachs a abaissé ses prévisions de croissance pour la Chine sur fond de préoccupations autour de la situation du secteur bancaire”, note un trader.

En Europe, les secteurs automobile (-0,46%) et télécoms (-0,78%), qui soutenaient la cote en matinée, se sont retournés à la baisse.

Vodafone gagne toutefois 0,85% après avoir annoncé une offre de 7,7 milliards d‘euros pour le rachat du câblo-opérateur allemand Kabel Deutschland (+1,8%).

Le futures sur Bund allemand ont touché leur plus bas niveau depuis octobre 2012, prolongeant leur recul de la semaine dernière, et les rendements de la dette souveraine des pays de la périphérie de la zone euro se tendent.

Le dollar a touché un plus haut de deux semaines et demi face à un panier de devises et progresse toujours contre le yen. La devise américaine continue de profiter de la hausse des rendements des obligations du Trésor américain en vue du resserrement de la politique monétaire dans le pays.

Sur le front du pétrole, le Brent se stabilise près des 101 dollars le baril après être tombé sous 100 dollars en matinée, plombé par la fermeté du dollar et les inquiétudes sur la demande en Chine et aux Etats-Unis.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below