11 juin 2013 / 09:24 / il y a 4 ans

Boeing revoit en hausse ses prévisions de demande

SEATTLE/PARIS (Reuters) - Boeing a relevé mardi sa prévision de demande mondiale pour les vingt ans à venir, notant que les compagnies aériennes auront besoin d‘ici 2032 de 35.280 nouveaux avions pour un prix total estimé à 4.800 milliards de dollars, ce qui correspondrait à un doublement de la flotte globale sur la période.

Boeing a relevé mardi sa prévision de demande mondiale d'avions pour les vingt prochaines années et estime que les compagnies aériennes auront besoin de 35.280 nouveaux appareils sur la période. /Photo prise le 1er juin 2013/REUTERS/Kacper Pempel

Cette nouvelle prévision, publiée moins d‘une semaine avant l‘ouverture du Salon aéronautique du Bourget, correspond à une augmentation de 3,8% par rapport aux projections antérieures du constructeur américain.

Elle intègre la perspective d‘un bond du trafic dans la région Asie-Pacifique, qui devrait permettre aux constructeurs de maintenir, voire d‘augmenter leurs cadences de production.

“Il ne fait aucun doute que le centre de gravité de l‘industrie se déplace des Etats-Unis vers l‘Asie. Actuellement, 37% de l‘ensemble du trafic concerne l‘Asie. D‘ici 2032, ce sera autour de 50%”, a déclaré lors d‘une conférence de presse Randy Tinseth, vice-président chargé du marketing au sein de la division Boeing Commercial Airplanes.

Le groupe américain table sur une hausse moyenne de 5% par an du trafic aérien mondial, passagers et fret confondus.

Les compagnies auront besoin de 24.670 nouveaux appareils monocouloirs, d‘une valeur globale de 2.290 milliards de dollars aux prix catalogues, précise l‘avionneur, soit 1.430 de plus qu‘estimé jusqu‘à présent. Cette catégorie inclut les “best-sellers” du marché que sont le Boeing 737 et l‘Airbus A320, dont les constructeurs sont confrontés à une nouvelle concurrence venue de Chine, du Canada et de Russie.

L‘ascension de transporteurs asiatiques à bas coûts, telle la compagnie malaisienne AirAsia ou l‘indonésienne Lion Air, ont également stimulé les commandes.

La tendance est un peu moins porteuse, voire à la baisse, pour les autres catégories d‘avions, montrent cependant les nouvelles prévisions de Boeing.

Pour les long-courriers de moyenne et de grande capacité, comme les Boeing 777 et 787 ou les Airbus A330 et A350, le groupe américain a ainsi diminué sa prévision de 1,5%, à 7.830 unités.

Pour les très gros porteurs comme le Boeing 747 et l‘Airbus A380, les besoins estimés sur la période 2012-2032 sont mêmes revus en baisse de 3,8% à 760 avions contre 790 il y a un an.

PAS DE SURPRODUCTION, ASSURE BOEING

Enfin, le marché des avions régionaux, surtout occupé par le constructeur brésilien Embraer et le canadien Bombardier, est inchangé, à 2.020 appareils sur 20 ans.

Le trafic mondial de passagers devrait augmenter d‘environ 5% cette année et légèrement plus l‘année prochaine, a précisé Randy Tinseth.

La flotte mondiale d‘avions commerciaux a atteint 20.310 unités l‘an dernier, dépassant le seuil de 20.000 pour la première fois de l‘histoire de l‘aviation civile. Elle devrait plus que doubler d‘ici vingt ans pour atteindre 41.000 avions en 2032, prédit Boeing.

Au sein de cette flotte, 41% des avions correspondraient au remplacement d‘avions et 59% à la croissance du trafic. Quelque 6.000 appareils déjà en exploitation aujourd‘hui le seraient encore dans 20 ans.

Fort de ces prévisions, Boeing rejette les craintes d‘une surproduction dans le secteur susceptible de créer une offre excédentaire.

“Tous les indicateurs que nous étudions sur le marché montrent que la demande est réelle et qu‘il est nécessaire d‘augmenter la production”, a-t-il dit.

“Nous avons une marge de croissance en terme de cadence (de production), il y a (également) une marge de croissance pour Airbus et franchement, il y a aussi probablement de la marge pour un troisième concurrent. Nous avons l‘avantage en termes de cadence (de production) à long terme”, a ajouté Tinseth.

Le géant américain s‘attend entre autres à ce que le trafic de la région Asie-Pacifique triple en 20 ans.

Le directeur des ventes d‘Airbus, John Leahy, a déclaré à Reuters la semaine dernière que le groupe étudiait la possibilité d‘augmenter sa production, une fois que la prochaine version de l‘A320 aurait fait son entrée sur le marché, en 2015.

Alwyn Scott et Tim Hepher, Matthieu Protard et Hélène Duvigneau pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below