6 juin 2013 / 16:38 / dans 5 ans

Les valeurs à la clôture de la Bourse de Paris-

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a fini la séance dans le rouge à l‘image des autres places européennes, pénalisées par les propos du président de la BCE Mario Draghi qui, selon des professionnels, s‘est montré dans l‘ensemble “moins colombe” qu‘attendu, écartant pour l‘instant l‘idée d‘une facilité de dépôt à taux négatif et repoussant à plus tard la mise en œuvre de mesures facilitant le financement des PME.

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

Le CAC 40 a perdu 0,99% pour clôturer à 3.814,28 points.

Les marchés attendent la publication vendredi des chiffres mensuels de l‘emploi aux Etats-Unis, déterminants pour la Fed :

* Les FINANCIÈRES ont été les premières victimes des réactions à la conférence de presse de Mario Draghi, bancaires (-2,26%) et assurances (-2,08%) ayant accusé les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* BNP PARIBAS (-2,14% à 43,705 euros), AXA (-2,17% à 15,075 euros) et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-2,66% à 29,615 euros) ont compté parmi les plus gros contributeurs à la baisse du CAC 40 avec les deux poids lourds TOTAL (-1,49% à 37,435 euros) et SANOFI (-1,15% à 79,29 euros). CRÉDIT AGRICOLE a perdu 2,4% à 6,912 euros.

* Comme TOTAL, les valeurs pétrolières et assimilées ont subi des pertes liées à la dégradation de la conjoncture économique : VALLOUREC (-2,69% à 38,83 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40, TECHNIP a perdu 1,78% à 83,88 euros. Hors CAC, MAUREL et PROM a perdu 2,03% à 12,52 euros et CGG 1,08% à 17,93 euros.

* Dans le même secteur, BOURBON (+5,79% à 20,01 euros) a fini en tête des hausses du SBF 120 dans des échanges représentant plus du triple de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, le groupe ayant annoncé l‘attribution jusqu‘au 4 juillet d‘une action gratuite pour 10 détenues. Le titre se traite avec une décote “non justifiée”, estime Gilbert Dupont, qui vise un cours de 29,7 euros.

* DANONE (+2,06% à 56,5 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, Exane BNP Paribas estimant que le sentiment de marché demeure frileux alors que la confiance revient et que la valeur est appelée à progresser.

* ORANGE (ex-FRANCE TÉLÉCOM) a fait partie des rares hausses du CAC et a pris 0,5% à 7,495 euros, l‘indice Stoxx 600 des télécoms (+0,25%) ayant enregistré la seule hausse sectorielle en Europe, dopé par KPN qui a rebondi de 4,89% après avoir touché un plus bas de 12 ans au cours des deux dernières séances.

* EDF, qui fut la seule hausse du CAC 40 mercredi, a engrangé 1,36% à 17,94 euros, continuant ainsi de bénéficier d‘une possible augmentation des tarifs de l‘électricité.

* Les FONCIÈRES européennes ont également souffert de l‘interprétation négative des propos de Mario Draghi. L‘indice Stoxx du secteur immobilier européen a cédé 1,69%. FONCIÈRES DES RÉGIONS (-3,51% à 61,87 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, KLEPIERRE a perdu 3,04% à 31,74 euros, SILIC 2,76% à 86,71 euros, ICADE 2,67% à 66,77 euros, UNIBAIL-RODAMCO 1,63% à 183,9 euros.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below