31 mai 2013 / 19:55 / dans 4 ans

La Belgique annule une commande de trains, réclame des dommages

BRUXELLES (Reuters) - L‘opérateur belge des chemins de fer a annulé une commande de trains et réclamera des dommages et intérêts au constructeur italien AnsaldoBreda, filiale de Finmeccanica, à la suite d‘une série de problèmes intervenus l‘hiver dernier sur une ligne à grande vitesse entre Amsterdam et Bruxelles.

L'opérateur belge des chemins de fer a annulé une commande de trains et réclamera des dommages et intérêts au constructeur italien AnsaldoBreda, filiale de Finmeccanica, à la suite d'une série de problèmes intervenus l'hiver dernier sur une ligne à grande vitesse entre Amsterdam et Bruxelles. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

Le train, appelé le “Fyra”, a subi une série de catastrophes dès sa mise en circulation par les chemins de fer néerlandais en décembre dernier et s‘est avéré tellement incapable de résister à la vague de froid qui s‘est abattue sur la région au mois de janvier qu‘il a dû être retiré de la circulation.

L‘opérateur SNCB, contrôlé par l‘Etat belge, a annoncé vendredi qu‘il avait annulé ses commandes de trois trains, pour 63 millions d‘euros, et qu‘il chercherait des solutions alternatives avec son partenaire néerlandais.

Cela pourrait inclure le renforcement des services de trains à grande vitesse Thalys qui circulent entre Paris et Amsterdam via Bruxelles et, peut-être d‘ici la fin de 2016, la prolongation de l‘Eurostar qui relie Londres à Amsterdam.

Initialement, 19 trains V250 devaient être achetés à AnsaldoBreda, dont 16 par l‘opérateur néerlandais et trois par la Belgique. Ils devaient au départ être livrés en 2007. Jusqu‘à présent, neuf trains ont été livrés aux Pays-Bas, ce qui a permis de lancer la ligne, aujourd‘hui définitivement suspendue.

Le directeur général de la SNCB Marc Descheemaecker a dressé vendredi devant la presse une longue liste des défaillances, y compris des portières qui se sont déboîtées, des pièces tombées en raison de la glace, une sirène d‘alerte bloquée par la neige, une batterie en surchauffe, des freins inadaptés à la grande vitesse et la rouille qui commençait déjà à se former.

AnsaldoBreda dit n‘avoir pas été informé de l‘annulation de la commande.

Le Premier néerlandais Mark Rutte a déclaré vendredi que les Pays-Bas attendaient les résultats d‘une enquête de son opérateur ferroviaire, un débat parlementaire étant prévu le 20 juin.

Philip Blenkinsop, avec Paolo Biondi à Rome et Anthony Deutsch in Amsterdam, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below