29 mai 2013 / 08:35 / il y a 4 ans

Chômage et prix ne menacent pas la consommation en Allemagne

LE CHÔMAGE EN ALLEMAGNE

par Michelle Martin

BERLIN (Reuters) - Le chômage et l‘inflation ont augmenté plus que prévu en Allemagne en mai mais restent très modérés, ce qui, de l‘avis des économistes, devrait soutenir une consommation privée sur laquelle compte Berlin pour stimuler la croissance à quatre mois des élections.

Le nombre de chômeurs a augmenté de 21.000 en données corrigées des variations saisonnières à 2,963 millions, alors que les économistes interrogés par Reuters n‘en attendaient que 5.000 de plus.

Le taux de chômage est resté inchangé à 6,9% et reste proche de son niveau le plus bas depuis la réunification du pays, une bonne nouvelle pour Angela Merkel, qui briguera une troisième mandat à la Chancellerie lors du scrutin de septembre.

Une météo peu clémente, plusieurs jours fériés en mai et des employeurs réservés après les élections italiennes et la douloureuse question chypriote expliquent sans doute le chiffre du chômage, disent les économistes.

“Nous devons nous préparer à une année difficile pour le marché du travail. La légère remontée du chômage va sans doute se confirmer dans les mois qui viennent, dans la mesure où les entreprises ont moins envie d‘embaucher”, dit Eckart Tuchtfeld, économiste de Commerzbank.

Une enquête publiée la semaine dernière a montré que l‘emploi avait diminué dans le secteur privé en mai, et ce pour la première fois depuis janvier.

Beaucoup d‘Allemands ont bénéficié d‘une revalorisation des salaires pour cette année et pour 2014, un mouvement de bon augure pour les dépenses de consommation, d‘autant que le moral des ménages n‘a jamais été aussi haut depuis septembre 2007.

La consommation privée a sauvé l‘Allemagne de la récession au premier trimestre, un effet salvateur qui devrait perdurer tout au long de l‘année, face à une décrue du commerce extérieur.

Volkswagen a ainsi annoncé mardi qu‘il augmenterait de 3,4% les salaires de ses usines allemandes en septembre, puis de 2,2% supplémentaires l‘an prochain.

SCHÄUBLE RESTE CIRCONSPECT

De telles hausses assurent aux salariés allemands des gains de pouvoir d‘achat confortables, d‘autant que les prix restent très sages: le taux d‘inflation annuel a légèrement accéléré en mai, à 1,5%, mais il reste bien en dessous de l‘objectif que s‘est fixé la Banque centrale européenne d‘un petit peu moins de 2%.

“Il n‘y a pratiquement pas d‘inflation en Allemagne et si on y ajoute la hausse des salaires, (...) cela veut dire que le revenu réel augmente, un bon point pour la consommation, l‘un des piliers sur lequel l‘Allemagne devra s‘appuyer pour avoir de la croissance cette année”, dit Christian Schulz, économiste de Berenberg Bank.

La Commission européenne a estimé jeudi que l‘Allemagne devait permettre aux salaires de soutenir la demande intérieure, favoriser la souplesse du marché du travail et ouvrir pleinement le secteur des services.

Pour le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, l‘Allemagne ne doit pas s‘endormir sur ses lauriers.

“La concurrence internationale reste âpre et l‘Allemagne doit, comme les autres Etats membres de l‘UE, continuer de travailler sur sa compétitivité; c‘est à cette seule condition, et à une politique budgétaire toujours orientée vers la stabilité, que nous assurerons la stabilité et la prospérité”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

L‘OCDE a abaissé mercredi sa prévision de croissance 2013 pour l‘Allemagne à 0,4% contre 0,6% anticipé en novembre, alors que Berlin attend 0,5%.

Les derniers indicateurs - indices de confiance, statistiques industrielles, commerce extérieur - semblent montrer toutefois que l‘économie allemande est entrée en phase d‘accélération.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below