27 mai 2013 / 08:48 / dans 5 ans

La BCE veut aider à mettre en œuvre la taxe Tobin

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) est prête à contribuer à la mise en œuvre de la taxe sur les transactions financières, dite taxe Tobin, afin de ne pas déstabiliser les marchés, a déclaré lundi Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, cité par le Financial Times.

La Banque centrale européenne (BCE) est prête à contribuer à la mise en oeuvre de la taxe sur les transactions financières, dite taxe Tobin, afin de ne pas destabiliser les marchés, a déclaré lundi Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, cité par le Financial Times. /Photo prise le 26 février 2013/REUTERS/Ralph Orlowski

L‘Allemagne et la France ont obtenu l‘an dernier le soutien de neuf autres Etats de la zone euro, soit deux voix de plus que nécessaire, pour mettre en place une telle taxe.

“Nous sommes prêts à nous engager de manière constructive auprès des gouvernements et la Commission européenne afin de garantir que la taxe n‘ait pas d‘effets négatifs sur la stabilité financière”, a dit Benoît Coeuré au quotidien économique.

Un autre membre du directoire de la BCE, l‘Allemand Jöeg Asmussen, s‘est par ailleurs prononcé lundi contre l‘exclusion de certains investissements publics dans le calcul des déficits budgétaires des pays membres de l‘Union européenne (UE), comme le souhaitent certains d‘entre eux.

“Il n‘est pas souhaitable de biaiser avec le pacte de croissance”, a-t-il dit.

Sakari Suoninen, avec Sarah Marsh à Berlin, Julien Dury pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below