27 mai 2013 / 08:43 / il y a 4 ans

Fiat gagne 4% après l'évocation d'un rachat du solde de Chrysler

Le titre Fiat gagne plus de 4% lundi en début de séance à la Bourse de Milan, à la suite d'un article de presse disant que le constructeur automobile italien est en discussions avec des banques pour le financement du rachat du solde de Chrysler. /Photo prise le 10 février 2013/Stefano Rellandini

MILAN (Reuters) - Le titre Fiat gagne plus de 4% lundi en début de séance à la Bourse de Milan, à la suite d'un article de presse disant que le constructeur automobile italien est en discussions avec des banques pour le financement du rachat du solde de Chrysler.

"L'information selon laquelle Sergio Marchionne (l'administrateur délégué de Fiat) pourrait être en pourparlers avec des banques pour finaliser un financement destiné à racheter le solde de Chrysler (...) fait monter l'action", déclare Vincenzo Longo, analyste chez IG.

"Les intervenants du marché pensent que les choses se précisent."

Vers 8h20 GMT, le titre Fiat affichait la plus forte hausse de l'indice FTSEurofirst 300, avec un gain de 4,15% à 5,645 euros alors que l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes progressait de 0,55%.

A la fin du mois dernier, deux sources proches du dossier avaient déjà dit à Reuters que Fiat pourrait s'assurer d'ici mai les financements nécessaires au rachat de la part du capital de Chrysler qu'il ne possède pas encore.

Fiat détient actuellement 58,8% de Chrysler, le petit des "Big Three" de Detroit, qui est devenu le principal contributeur aux bénéfices du constructeur italien.

Le Wall Street Journal a rapporté au cours du week-end que la valeur cumulée du rachat du solde de Chrysler et de la mise en Bourse du constructeur américain qui s'en suivrait serait de l'ordre de 20 milliards de dollars.

"Le journal a évoqué, peut-être de manière erronée, une valeur post fusion de plus de 20 milliards de dollars. Si ce chiffre est exact, il est largement supérieur aux valorisations retenues aujourd'hui par les analystes", a noté un courtier.

Francesca Landini, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below