17 mai 2013 / 11:59 / il y a 4 ans

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

Les valeurs automobiles sont à suivre ce vendredi à la mi-journée à la Bourse de Paris, le secteur profitant de l'annonce d'une légère hausse des ventes de voitures neuves en Europe en avril. CVers 13h, Renault (+3,72%) et Michelin (+2,82%) signaient les deux autres plus fortes hausses du CAC 40, PSA (+6,18%) réalisant la meilleure performance du SBF 120. /Photo d'archives/REUTERS/Toru Hanai

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a franchi la barre des 4.000 points mais ne parvient à s‘y maintenir. Vers 13h, il avance de 0,42% à 3.995,97 points.

* GEMALTO (+4,52%) est en tête des hausses du CAC 40 et accélère un rattrapage entamé en début de semaine. Le titre a raté le “rally” boursier et perdu près de 7% entre le 18 avril et 10 mai alors que le CAC 40 en gagnait 10%.

* Les valeurs AUTOMOBILES, françaises en particulier, progressent fortement après l‘annonce d‘une légère hausse des ventes de voitures neuves en Europe.

RENAULT (+3,72%) et MICHELIN (+2,82%) signent les deux autres plus fortes hausses du CAC 40 et PSA (+6,18%) est la meilleure performance du SBF 120. Les titres des deux constructeurs français sont également en tête des hausses de l‘indice Stoxx de l‘automobile, qui est la meilleure performance sectorielle en Europe (+2,02%).

* BOUYGUES (-2,06%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 alors que l‘indice Stoxx des télécoms (-0,76%) est la plus forte baisse sectorielle en Europe, plombé par DEUTSCHE TELEKOM (-8,24%) que Morgan Stanley sous-pondère largement dans le secteur. La seule valeur française retenue par le broker, qui la surpondère, est FRANCE TÉLÉCOM (+0,16%)

* GDF SUEZ gagne 1,07%. L‘autorité belge de sûreté nucléaire a donné son feu vert au redémarrage de deux réacteurs exploités par Electrabel, la filiale du groupe en Belgique. GDF Suez a ausi décroché un accord de 20 ans dans le gaz naturel liquéfié en Louisiane.

* Prise de bénéfice sur EUTELSAT COMMUNICATIONS qui accuse la plus forte baisse du SBF 120 (-2,77%) après un rebond de 2,9% entamé lundi. Le titre avait auparavant chuté de près 9% après l‘annonce d‘une révision en baisse de ses objectifs de chiffre d‘affaires 2012-2013.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below