9 mai 2013 / 11:09 / il y a 4 ans

Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-journée

Les Bourses européennes perdent du terrain jeudi à mi-séance, dans un contexte de consolidation des gains après les fortes hausses enregistrées au cours des dernières semaines. Vers 12h35, le CAC 40 perdait 0,79% à Paris, le Dax reculait de 0,03% à Francfort et le FTSE était presque inchangé à Londres. /Photo prise le 9 mai 2013/REUTERS/Remote/Pawel Kopczynski

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes perdent du terrain jeudi à mi-séance, en particulier à Paris et Wall Street est attendue stable, dans un contexte de consolidation des gains après les fortes hausses enregistrées au cours des dernières semaines.

À Paris, le CAC 40 perdait 0,79% (-31,17 points) à 3.925,11 points vers 12h35 et à Francfort, le Dax reculait de 0,03%. A Londres, le FTSE était presque inchangé tandis que l‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 se repliait de 0,49%.

Le CAC 40 est tiré vers le bas par rapport aux autres places européennes, par plusieurs baisses conséquentes, dont Carrefour qui perd 1,85%, GDF Suez qui recule de 1,23% et Sanofi qui se replie de 1,03%.

“Sanofi et Axa se traitent ex-dividende, ce qui explique une grande partie de la baisse du CAC 40. Hors effet dividende, il serait en recul de 0,4/0,5%”, note un vendeur actions parisien.

Plusieurs analystes mettent en garde contre un optimisme exagéré, à la suite de la publication depuis le début du mois de chiffres encourageants aux Etats-Unis, où le taux de chômage est tombé en avril à son plus bas niveau en quatre ans ainsi qu‘en Allemagne, qui a enregistré une hausse inattendue de sa production industrielle.

“Nous avons récemment observé une stabilisation relative et des chiffres qui ont agréablement surpris, mais nous devons faire attention à ne pas en tirer des conclusions excessives”, prévient Ian Stannard, stratège chez Morgan Stanley.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street sans grand changement, le Dow Jones étant annoncé en hausse de 0,02% et le Standard & Poor’s 500, qui a inscrit mercredi un record de clôture pour le cinquième jour de suite à 1.632,69 points, en baisse de 0,04%.

L‘action du groupe News Corp, qui a publié mercredi soir des résultats supérieurs aux attentes au titre du premier trimestre, gagnait 3,6% dans les échanges avant Bourse.

L‘euro, qui s‘est renforcé mercredi à la suite de la hausse de la production industrielle allemande, perd un peu de terrain, face à la perspective de nouvelles mesures accommodantes par la Banque centrale européenne (BCE), mais reste à un niveau élevé, autour de 1,3150 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement à 10 ans de la dette espagnole est orienté à la hausse à 4,16% en dépit du bon déroulement d‘une adjudication à moyen et long termes, un mouvement qui s‘explique selon des intervenants par des spéculations sur la possibilité que Madrid lance un emprunt syndiqué la semaine prochaine.

Le baril de Brent s‘est replié sous les 104 dollars, en raison des perspectives excédentaires liées à la hausse des stocks et à l‘affaiblissement de la demande mondiale. De la même manière, le baril de brut des Etats-Unis est en baisse, un peu au-dessus de 96 dollars.

Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below